samedi 8 avril 2017

Eric Jassin, bourgmestre de Saint-Josse en 2019 ?



Le cdh sur la LB en 2018

Nous avons appris sur la page "Saint-Josse News" une rumeur persistante : le cdh, qui a perdu 2 conseillers communaux et dont la section souffre à cause des dérives autoritaristes de leur chef Eric Jassin, pourrait ne pas présenter de liste aux Communales 2018 et rejoindre la liste du Bourgmestre. Compréhensible puisqu'il est impossible que le cdh parvienne de nouveau à refaire 5 sièges en 2018 pour devenir partenaire de majorité. Le cdh aurait beaucoup de mal à recruter des membres pour présenter une liste complète de candidats. On me rapportera d'ailleurs que c'est auprès de la communauté turque et maghrébine que Eric Jassin essaie de renforcer sa liste, sans succès.

Eric Jassin, Premier échevin

Si Kir se présente et dirige la LB en 2018 il pourrait promettre à Eric Jassin qu'il sera le premier échevin. Actuellement Eric Jassin est le deuxième échevin, le Premier échevin c'est Azzouzi. Est-ce là aussi une raison de la brouille entre Azzouzi et Kir ?


Comment Jassin deviendrait bourgmestre alors ? Tout simplement parce que Kir est tellement optimiste/mégalomane (ou il pense que les Bruxellois sont très cons) qu'il s'imagine que le PS va gagner les élections à Saint-Josse en 2018 mais aussi en 2019 et qu'il deviendra ministre (voire Ministre-Président ou de nouveau un petit secrétaire d'Etat aux poubelles). Comme bourgmestre empêché il cédera son écharpe mayorale au Premier échevin.

Sur les traces de Cudell et Dradin


Mais en 2000 avec Jean Demannez pour diriger la LB, le PSC (Eric Jassin - qui venait de quitter ecolo - comme tête de liste et Hubert Dradin dernier) faisait liste à part. C'est le PRL (actuel MR) qui a rejoint la LB de Jean Demannez en 2000, avec Geoffroy Clerckx et Nezahat Namli. Une collaboration qui ne se passera pas très bien.

Le MR sur la Liste du Bourgmestre

Geoffroy Clerckx, improductif aussi bien au conseil communal que sur le terrain, espère-t-il compter sur le bilan de ses camarades au fédéral pour se faire réélire à Saint-Josse ?

Il nous était revenu que le conseiller communal de l'opposition Geoffroy Clerckx s'était vu promettre un poste d'échevin et cela expliquait la raison pour laquelle il se montrait conciliant (pour rester poli) au conseil communal.

Peut-être que Clerckx (récemment réélu comme président de la section MR locale) se rendra compte qu'il n'aura rien à proposer de concret lors de la campagne électorale en 2018 : aucune activité, aucune présence sur le terrain auprès des Tennoodois, ni comme conseiller communal, ni le bilan du gouvernement fédéral, et il se rabattra sur la Liste du Bourgmestre pour s'éviter une déculottée comme le FDF en 2012 ?

Pacte secret : MR/ecolo/cdh

Déjà envisagé en 2012 sans succès. Kir a dû trahir Demannez en 2012 grâce au cdh et quelques putschistes sur la LB de Demannez, pour devenir bourgmestre. Il pourrait subir le même sort en 2018. Eric Jassin pourrait signer un pacte avec des putschistes du PS (voir chapitre "Majorité pas si absolue"), et les partis de l'opposition pour proposer une nouvelle majorité sans Kir avec lui comme bourgmestre. Scénario peu probable, voire impossible.

L'opposition actuelle au pouvoir

Dans une telle configuration (LB = PS/spa/MR/cdh) la tâche sera difficile pour les plus actifs de l'opposition, GIC et ecolo/groen de renverser la majorité actuelle.

Sauf si les Tennoodois prennent conscience à temps de la force de leur voix aux élections et qu'ils ne votent pas n'importe comment pour de nouveau se plaindre pendant six ans (2018-2024).

On vous aura prévenus...

Rappel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire