lundi 19 octobre 2015

Le PS soutient la mission économique en Israël


Dur dur de comprendre le charabia politico-parlementaire, mais pour faire simple le parti PTB a proposé une résolution pour ne pas envoyer une mission économique bruxelloise en Israël (qui aura lieu le 29 novembre) et de faire fermer le bureau de représentation à Tel Aviv. Une mission économique c'est quand une bande de politiques (Secrétaire d'Etat bruxelloise - Commerce extérieur, la FDF Cécile Jodogne) vont dans un pays accompagnés de chefs d'entreprise pour y faire des affaires et promouvoir le savoir-faire bruxellois (et accessoirement passer des vacances). Tout ça avec l'argent du contribuable bien sûr.



« Nous exigeons maintenant une position claire du parlement bruxellois et réclamons la fin de toutes les missions économiques en Israël ainsi que la fermeture des bureaux commerciaux à Tel-Aviv tant que cet État ne respecte pas le droit international et les résolution de l'ONU. La Région bruxelloise ne peut continuer à apporter un quelconque soutien à la politique de l’État israélien. Il faut contraindre Israël à cesser le blocus et ses offensives meurtrières sur Gaza, à se conformer au droit international et à arrêter l’occupation »

Nouvel ordre du jour
L'ordre du jour motivé du PTB était envoyé en séance plénière pour être voté par les parlementaires.

Cependant le 21 septembre 2015, afin de ne pas avoir à voter pour la proposition du PTB, le PS a introduit un ordre du jour pur et simple. Cette bande de petits malins vont s'amuser à reporter le vote jusqu'à ce que la mission économique ait lieu. En proposant cet ordre du jour pur et simple le PS montre qu'il ne veut pas discuter avec le PTB à l'origine de cette proposition. Le PS utilise comme excuse qu'ils doivent d'abord en "discuter" au sein de leur parti...
Sur les 22 députés PS, 14 avaient pourtant promis au PTB qu'ils feraient le nécessaire pour que la résolution aboutisse, se faisant passer pour de grands défenseurs de la cause palestinienne et des opprimés.

Place au vote

Ordre du jour
motivé, résolution par laquelle une assemblée, en passant à l’ordre du jour, exprime un jugement favorable ou défavorable sur la proposition incidente qui lui a été soumise, quand la résolution n’est accompagnée d’aucun considérant, elle s’appelle ordre du jour pur et simple.

Autre site pour comprendre ce charabia: http://www.vocabulairepolitique.be/motion/

Quand on voit le tableau des votes, ce n'est pas le cas. En vert sont ceux qui ont voté pour l'ordre du jour motivé, par lequel ils montrent leur refus de débattre de la question. Astucieux non ? Certains se sont abstenus "symboliquement", mais cela ne change pas grand chose.

A partir du moment où le PS, parti de la majorité avec le cdh/fdf/open vld/sp-a/cd&v ne vote pas la résolution du PTB cela signifie qu'ils sont d'accord pour que la mission économique ait lieu en Israël

Votes:
Parmi les nombreux oui on trouve, entre autres, le Vlaams Belang, Khadija Zamouri (Open VLD), les MR dont Alain Destexhe, Viviane Teitelbaum, les PS dont Charles Picqué, Emin Ozkara, Hasan Koyuncu, Sevket Temiz, Julien Uyttendaele (le beau-fils de Laurette Onkelinx), Ghyssels le bourgmestre de Forest, Ahmed El Ktibi, Ridouane Chahid, Nadia El Yousfi, Mohamed Ouriaghli, Isabelle Emery, Bea Diallo, les cdh dont Kompany, Mampaka, etc.

Abstentions : Fassi Fihri (cdh), Jamal Ikazban (PS), Fouad Ahidar/Elke Roex (spa) et les 3 n-va

Absents : Isabelle Durant/Christos Doulkeridis (ecolo), El Khanouss/Mahinur Ozdemir (indép, ex-cdh), Lemesre/Draps/Kanfaoui/Brotchi (MR), Amet Gjanaj/Mohamed Azzouzi/Simone Susskind, Catherine Moureaux, Bernard Clerfayt, D'Ursel (fdf)

Non : Bruno de Lille/Arnaud Verstraete/Annemie Maes (groen), Zoe Genot/Alain Maron/Barbara Trachte/Arnaud Pintxeren (ecolo), Mathilde El Bacri/Claire Geraerts/Youssef Handichi/Michael Verbauwhede (ptb)

Fait étrange : en 2009 ecolo et groen (qui faisaient partie du gouvernement bruxellois) ont participé à une mission économique en Israël. Un petit saut par la case opposition ça remet les idées en place...

Photo partagée par une personne siégeant au Parlement bruxellois
PS = Parti Sioniste ?
Des exemples de députés et conseillers communaux PS grands défenseurs de la politique israélienne il y en a des dizaines. En 2000 les socialistes avaient voté en masse pour un accord de coopération entre Israël et la Région bruxelloise.

Voici une photo du grand chef du PS bruxellois, avec l'ancien président d'Israël, et Merry Hermanus (En Israël, Octobre 1989, avec Ezer Weizman (Président d'Israël) et Charles Picqué.)



Sans oublier les cas de Yves Goldstein (qui travaille actuellement au cabinet du ministre-président Rudi Vervoort) et du conseiller communal du PS molenbeekois, Nader Rekik qui avait posé fièrement avec le président israélien Shimon Peres : 

Dans un article le CCLJ tient à rappeler d'ailleurs à Jamal Ikazban que le parti dont il porte fièrement les couleurs a été dirigé par un sioniste : http://www.cclj.be/actu/politique-societe/patron-socialiste-belge-etait-sioniste


Les Pro-Palestiniens se rebellent

Suite à cet article, certains membres du PS ont compris qu'ils devraient essayer de faire bouger les choses dans leur parti : http://www.levif.be/actualite/belgique/les-propalestiniens-du-ps-embarrassent-di-rupo/article-normal-438187.html
Cependant il faut savoir que le PTB a proposé cette résolution en octobre 2014, ils en ont reparlé depuis mai 2015 et a plusieurs reprises jusqu'en octobre 2015 et ces cons du PS ont choisi d'en parler à leur président de parti 2 jours avant le départ de la mission !

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2546236/2015/12/04/Rififi-au-PS-suite-a-une-lettre-ouverte-d-elus-propalestiniens.dhtml

http://ptb.be/articles/qui-peur-de-la-resolution-contre-les-missions-economiques-en-israel
http://bds-belgium.be/ecolo-demande-lannulation-dune-mission-economique-en-israel
http://bruxelles.ptb.be/communiques/le-parlement-bruxellois-va-t-il-mettre-fin-aux-missions-economiques-en-israel
Pétition : http://ptb.be/petition-israel
http://www.weblex.irisnet.be/data/convocs/20150921/SP1FR.pdf
http://weblex.irisnet.be/data/crb/doc/2014/126009/images.pdf

Paul Magnette et le maire de Tel Aviv



Grovonius, le symbole de l'hypocrisie du PS

Malgré tout cela, les gens ne savent pas ce qu'il se passe sur les bancs des parlements. Alors que ses amis du parlement bruxellois validaient une mission économique en Israel, quelques semaines plus tard la députée Grovonius aboyait dans un autre parlement pour dire que les Israéliens sont méchants parce qu'ils privent d'eau les Palestiniens. Tout le monde est tombé dans le panneau : des vues qui explosent, des partages, des messages de félicitations. Sauf moi : j'ai mis en commentaire un lien vers cet article pour que les gens puissent voir l'hypocrisie du parti socialiste sur la question. Bien évidemment mon commentaire a été supprimé et j'ai été bloqué afin que je ne puisse plus réagir sur sa page...



Au vu de l’actualité en Palestine, le PTB a de nouveau déposé une résolution au Parlement bruxellois pour demander l’...
Posté par PTB sur vendredi 23 octobre 2015


Question d’actualité à Madame Jodogne, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur
Madame la Ministre,
Depuis le 6 octobre 2014, date du dépôt de notre résolution à ce sujet, le PTB s’est prononcé contre les missions économiques en Israël et pour la fermeture des bureaux commerciaux de la Région Bruxelloise de Tel Aviv, tant qu’Israël ne respecte pas les résolutions de l’ONU.
Le débat à propos de cette résolution, de l’interpellation et de l’ordre du jour motivé qui ont suivi ont systématiquement été refusés par la majorité, par des artifices de procédure sous forme de changement d’ordre du jour en dernière minute.
En 2014, une même mission avait été reportée suite aux 11.000 signatures récoltées dans tout le pays par le PTB et aux révélations du journal Solidaire concernant le personnel du bureau commercial à Tel Aviv et à la pression des associations des Droits de l’Homme
Aujourd’hui, la situation en Palestine n’a pas changé, et a même empiré en Cisjordanie.
Les conditions de l’occupation se font de plus en plus répressives.
Les secteurs des entreprises que la mission compte visiter, à savoir la technologie de l’information et de la communication, les smart cities etc, sont fortement impliqués dans l’occupation illégale et la multiplication des colonies.
L’émission de la RTBF de ce mercredi 14 octobre « Vendeurs de guerre » est venue encore nous le démontrer.
Le site de Brussels Invest, lui – même n’hésite pas à affirmer que « en raison de son histoire inhabituelle et de sa situation géopolitique, l’économie d’Israël est atypique à bien des égards. Une part importante de ses ressources humaines et financières est absorbée par les forces armées et la sécurité civile. »
Mais en décembre 2014, M. Beeckmans, président de la Fédération des Métiers du Web, a lancé un appel clair aux entreprises à se mobiliser pour soutenir économiquement Israël en participant à la prochaine mission. Avec un titre sans équivoque, « Soutenez Israël », le texte de son appel, contresigné par Maurice Sosnowski (président du CCOJB, Comité de coordination des organisations juives de Belgique) et Jacques Revah (ambassadeur d’Israël en Belgique), était une pression claire auprès des parlements des Régions pour organiser cette prochaine mission (initialement proposée en mai 2015, reportée ici en novembre-décembre).
Aujourd’hui la Palestine est à nouveau sous le feu de l’actualité. Toute la presse relate quotidiennement des faits de répression, sans compter les images véhiculées sur internet.
Au point que mardi passé, le 13 octobre, le secrétaire de l’ONU Ban Ki-moon s’est vu obligé de condamner l’usage excessif de la force contre les Palestiniens
Ma question est simple :
Avec les éléments que je viens d’apporter, comptez-vous maintenir la mission économique prévue ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire