mardi 5 juin 2018

Olivier Arendt, entre la RTBF et ecolo

C'est en faisant des recherches sur le CA de BX1 que je suis tombé sur un cas intéressant qui m'a permis de mettre à jour l'article sur les voyages de personnalités entre partis politiques et médias. Le journaliste de la RTBF Olivier Arendt.
D'après son CV sur Linkedin (copie) il a été (et serait toujours) journaliste pour la RTBF mais il a aussi occupé des postes dans des cabinets de politiciens.

Cabinets ecolo
- porte-parole du Secrétaire d'Etat à l’Énergie et Développement durable de 1999 à 2002, c'est-à-dire Olivier Deleuze (ecolo)

- chef de cabinet Culture à la ville de Bruxelles de 2003 à 2006. C'était l'époque où Freddy Thielemans (PS) gouvernait avec le PSC (cdh) et ecolo. L'échevin de la culture à ce moment était l'écologiste Henri Simons (qui est passé au PS)

- conseiller Tourisme au cabinet du secrétaire d'Etat Christos Doulkeridis (ecolo) de 2009 à 2012

Brussels Summer Festival - ES Pass
Au gré de mes recherches je tombe sur cet article de 2008 où l'on présente Olivier Arendt comme le créateur de l'asbl Espaces Speculoos (créée en 2002) qui recevait 46.000€ pour des spectacles de rue et qui ne les recevra plus (notez qu'en 2006 ecolo est reléguée dans l'opposition à la ville de Bruxelles) lors du Brussels Summer Festival. On apprend que la ville de Bruxelles donne 120.000 € pour ce festival ! Il serait intéressant de s'intéresser de près aux comptes de ce festival et de l'asbl publique "Brussels Major Events", sans oublier les personnes engagées qui sont liées de près ou de loin à un parti politique (transparence des procédures de recrutement et favoritisme).

Candidat aux élections en 2010
Il est 3ème suppléant à la Chambre sur la liste ecolo. Il avait recueilli 1224 voix.

Entre 2009 et 2012 il a transité vers différents organismes publics liés au tourisme et l'international : Wallonie-Bruxelles Tourisme - Visit Brussels - BELO (Brussels-Europe Liaison Office).

Ecolo 2012 - Opinions RTBF
Je lis qu'en 2012 il a présenté une émission sur la RTBF "Opinions" lors des élections communales où il a interviewé ses camarades écologistes. Drôle de concept d'émission sur une chaîne publique. C'est comme si un(e) journaliste, affilié(e) au PS, interviewait un politicien du PS dans l'émission "Jeudi en Prime". Ce serait impensable.

Membre du CA de BX1 avec l'étiquette ecolo

Uccle 2018
Voici un extrait d'un PV du cc1080 : 
Attendu que le groupe Ecolo, auquel l'intéressée appartenait, propose de la remplacer par M. Olivier Arendt, domiciliée à Uccle, avenue **********,
Désigne M. Olivier Arendt en qualité d'administrateur au sein de l'A.S.B.L. Le Val d'Uccle, en remplacement de Mme Annick Vanderpoorten.
Il sera candidat sur la liste ecolo aux Communales 2018, menée par Thibaud Wyngaard. Il gère d'ailleurs le site de la locale uccloise de ecolo depuis 2010 au moins.

DROH!ME Melting Park
Ce n'est pas fini : qui est le directeur d'exploitation de Melting Park (Drohme), le projet sur l'ancien hippodrome de Watermael-Boitsfort depuis août 2016 ? C'est Olivier Arendt. Et qui dirige la commune de Watermael-Boitsfort ? C'est Olivier Deleuze (ecolo). Soit l'ancien secrétaire d'Etat dont il était le porte-parole entre 1999-2002. S'agissant d'un partenariat public-privé avec la Région nous pouvons nous poser des questions concernant cette nomination. Hasard ou homonyme on retrouve un autre nom d'écologiste dans le CA de Drohme. Et en écrivant cette phrase je tombe sur ce dossier, une enquête menée par le mouvement citoyen "Pas Question" qui avait déjà relevé les liens politiques entre le projet Drohme et le cabinet politique d'écolo. Je vous invite vivement à parcourir ce document. "Au moins 6 membres d’un ex-cabinet ECOLO impliqués dans cette affaire, avec des conflits d’intérêts majeurs et de forts soupçons de favoritisme et de partialité"
http://pasquestion.be/sites/default/files/pdf/drohme_-_enquete_pq_-_24_octobre_2017_0.pdf

Plainte des riverains d'Uccle et Watermael-Boitsfort
Il se présente donc dans la commune d'Uccle aux élections communales où les riverains se plaignent des nuisances que causent le projet Drohme dont il est le directeur d'exploitation. Ça va être gai.

Le but de cet article était de montrer et dénoncer les mélanges de genres entre le business, la presse et le politique.

source : Le Soir

2 commentaires:

  1. Katja Steinmetzer5 juin 2018 à 14:55

    Incroyable! Quand on voit la manière dont la RTBF a refusé de mettre Eddy CAEKELBERGHS à l'antenne (après un malheureux e-mail privé)... Alors que des types comme ce Olivier Arendt naviguent allègrement entre politique et organes de presse... Je suis sans voix.

    RépondreSupprimer
  2. https://wordpress.anticor.be/2018/06/06/drohme-et-ecolo/

    RépondreSupprimer