vendredi 29 mai 2015

Guichet Primes - Apéro Propriétaires Commerçants

Compte-rendu d'événement
27 mai 2015 - 19:00 - Claridge

J'ai assisté à l'apéro des Propriétaires et Commerçants qui avait lieu au Claridge. L'objet de cette rencontre était de parler des primes à la rénovation et du lancement du guichet Primes.

Je pensais que le bourgmestre allait dire un petit mot de bienvenue et céder la parole à la personne qui parlera des primes. Et non, il aura parlé pendant 40 minutes et presque pas de primes. Profitant de ce parterre de tennoodois il a décidé de revenir sur ce qu'il a fait (et pas encore fait). Une demi-heure à parler de sa politique de gestion communale. Il ne manquait plus qu'il parle aussi de son travail de député fédéral (plainte du duo de choc Francken/Jambon). Et en parlant de Théo, une dame loufoque connue du PS de Saint-Josse s'est promenée pendant toute la soirée avec une pancarte en néerlandais sur le dos disant Touche pas à mon Emir Theo. Nous étions également invités par l'échevin des Classes Moyennes (ou plutôt échevin des Terrasses) qui n'aura pas eu l'occasion d'en placer une.

Il a parlé de :
  • Quartier Nord et du bureau d'étude Agora qui doit pondre une étude sur ce qu'il faut faire dans ce merdier. Il a rappelé que cela faisait 60 ans que cette zone n'avait pas reçu de financement et que c'est la première fois qu'elle en bénéficie.
  • Prostitution : il ne faut pas qu'elle soit visible car cela crée de l'insécurité
  • Saint-Lazare et Victor (sic) Regina : reçu financement de 5 millions et attendent que le permis d'urbanisme soit accepté. Le bâtiment du Speedy va devenir une terrasse (on a beaucoup parlé de terrasses ce soir vu que des primes visent à aider les commerçants à embellir leur façade)
  • Construction d'un bâtiment au début de la rue Linné (ancienne station service)
  • Rogier terminé en 2016 : quartier connu pour ses chambres d'hôtel (il y en a 3.000 à Saint-Josse dont 2.000 dans cette zone) et le Coventry (sic) Garden
  • Il a sécurisé la tour Astro qui va accueillir VDAB/Bruxelles Formation/Actiris
  • Rénovation des logements de la rue Musin et Linné/Plantes, Crèche Ptit Boule
Il a beaucoup été question du CQDAxe Louvain et de ses avantages (primes). Malheureusement pendant ce temps les autres quartiers (qui en ont certainement plus besoin) peuvent mourir.

Il a parlé de deux nouveaux projets :
  • Projet de floraison : ils vont installer des poteaux qui serviront à déposer des fleurs car il faut embellir notre commune. Au début ce sera à Willems/Rue des deux Églises/Marie Thérèse et le projet s'étendra à d'autres rues.
  • Production de notre propre mobilier urbain avec nos couleurs et notre logo pour qu'ils soient remplacés directement en cas de problème, car actuellement leur remplacement prend beaucoup de temps. Améliorer le mobilier urbain c'est éliminer le sentiment de malpropreté et d'insécurité.
Et puis il a parlé de son Opération Propreté. Il aurait triplé les équipes de répression (rien vu encore). Pour lui ce qui est important dans cette opération c'est montrer l'exemple : l'exemplarité. Il faut montrer le bon exemple. Si on voit une crasse parterre il faut la ramasser.

Après plus de 30 minutes d'auto-satisfecit, il a ensuite dit un mot sur les primes avant de céder la parole à la responsable du Guichet Primes. Des primes qui sont les bienvenues car nous sommes dans une période de crise économique et les propriétaires sont en difficulté.

Là déjà les gens étaient fatiguées et elles ont été achevées par la “lecture” faite par la responsable du Guichet Primes. En effet elle s'est contentée de lire son texte, sa présentation manquait de dynamisme et d'intérêt.

Le bourgmestre a repris la parole pour rassurer (mais ça n'a pas marché) le public sur les légendes urbaines concernant l'augmentation du cadastre lorsqu'on fait des rénovations dans son bien. Aujourd'hui, la plupart des gens ne déclarent pas les changements faits dans un bien et évitent de demander une prime pour éviter justement de devoir payer plus d'impôts. Mais personne n'est à l'abri d'un contrôle surprise du cadastre qui vient voir ce que vous avez fait comme modifications dans votre bien. Il a également reconnu que le système de primes à la rénovation était très difficile à comprendre.

Vient la partie la plus intéressante, les questions-réponses. Je m'attendais à ce que les gens posent des questions sur les primes et que la responsable réponde. C'est finalement le bourgmestre qui répond.

J'avais l'impression de me retrouver à cette époque où de pauvres gens venaient voir le caïd local pour lui exprimer ses griefs (ma chèvre a été volée, j'ai besoin d'un emploi, je ne trouve pas d’époux pour ma fille, j'ai besoin d'argent pour payer une dot, etc.). Et le caïd pouvait résoudre le problème de tout le monde. Peu de questions sur les primes, mais plutôt des remarques de la population sur la mauvaise gestion communale:

Questions posées :

-pour bien commencer, une habitante d'origine bulgare a commencé par cirer les bottes du bourgmestre (et agacer toute l'assemblée) dans un français moyen. Merci pour tout ce que vous avez fait blablabla...elle s'est ensuite permis de lui donner des conseils en matière de gestion (arbres, oiseaux, etc.). Personne n'a rien compris, le bourgmestre non plus d'ailleurs.

-un allemand (je n'ai pas compris pourquoi les gens donnaient leur origine ethnique) de Place Saint-Lazare s'est indigné quant au niveau de pollution dans son quartier et du manque d'investissement.

-un habitant du quartier Gillon sur le suivi administratif des dossiers vu que le service risque d'être très vite submergé de demandes

-une dame âgée de Scailquin a parlé des améliorations faite sur l'esplanade de la rue Scailquin mais a vite attaqué le bourgmestre sur l'insécurité dans ce quartier : des bandes qui attaquent les gens, foutent le bordel, saccagent le mobilier urbain, dérangent les voisins. La Police ne fait rien. Elle a l'impression d'être dans un village abandonné (ndlr : tous les villages ont été abandonnés à Saint-Josse). Elle essaie de se poser en médiatrice, sans succès.

-Une dame a critiqué l'abandon des habitations qui auraient pu être classées : comme cette maison de l'architecte DeWin située à rue Marie-Thérèse (à ce moment les oreilles de l'architecte Azzouzi ont sifflé)

-Un commerçant a demandé qu'on agrandisse les trottoirs de la Chaussée de Louvain là où se trouvent toutes les épiceries. Emir Kir a expliqué que les trottoirs datent de l'époque médiévale et qu'on ne peut rien y faire sauf dans certains endroits où les trottoirs sont vraiment petits (rue du Moulin, rue du Mérinos).

-Des trous dans l'avenue de l'Ascension (trottoir, rue) et les gens manquent de se fouler la cheville (ndlr plusieurs problèmes de ce type déjà signalés sur le site FixMyStreet mais l'échevin des Travaux publics Eric Jassin n'en a rien à foutre)

-Une dame de la rue de la Prairie aimerait voir les transports en commun plus près. Pourquoi le bus de la rue de la Rivière a été supprimé. Réponse : il y a suffisamment de transports en commun dans les alentours.

-Après avoir remercié le bourgmestre pour les améliorations en Propreté, il a demandé que les gens puissent bénéficier d'un conteneur une fois par an. Réponse : il y a un parc à conteneurs situé rue de la Cible.

L'intérêt pour cette séance de questions était faible, la plupart des gens étaient déjà en train de goûter au champagne et apéritifs. Le bourgmestre s'est vite retrouvé entouré de personnes venus l'embêter avec leurs jérémiades.

Quant à moi j'étais venu chercher la motivation pour profiter des primes et faire des travaux chez moi pour revendre mon appartement et quitter cette commune. Je suis allé ensuite au #cc1080, une commune qui s'améliore dans laquelle j'ai failli acheter un appartement avant de faire l'erreur de l'acheter à Saint-Josse.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire