dimanche 9 avril 2017

Rue de Bériot

La rue porte le nom du violoniste Charles-Auguste de Bériot qui habitait ce qui est actuellement l'hôtel communal : http://www.ebru.be/Streets/streets1210/bruxelles-1210-rue-de-beriot.html



Il s'agit de cette petite rue qui mène jusque la Maison Communale, ascendante ou descendante ça dépend d'où on vient. C'est là que se trouve un des 2 commissariats de Saint-Josse. Il y a aussi la taverne Millenium.


Mobilité

Elle attire beaucoup de trafic routier. Les voitures qui montent la chaussée de Louvain pour aller vers Madou par Scailquin préfère passer par la rue de Bériot pour arriver plus vite à la rue de l'Astronomie (direction Botanique/Rogier). Une petite rue calme qui souffre chaque jour de la pollution (aussi bien fumée que bruit) des voitures. Surtout depuis que Actiris est venue s'installer à la Tour Astro.

Commentaire d'une habitante du quartier (Mona Justin)

Le trafic de la rue de Bériot est dû, en petite partie seulement, aux automobilistes qui décident de ne pas emprunter la rue Scailquin dans l’espoir d’éviter les embouteillages, mais ils sont piégés, puisqu’il doivent la rejoindre de toutes façons en tournant à gauche dans la rue de l’Alliance. Résultat : la rue de Bériot est bloquée plusieurs heures le matin et le soir.
Mais la principale raison est la suivante : le changement de sens du 2è tronçon de la rue de Saxe Cobourg. En effet, sous l’impulsion de l’échevin Azzouzi, à l’époque, le sens du deuxième tronçon de la rue de saxe Cobourg a été changé. Résultat : au lieu d’avoir 2 rues d’où les voitures se jetaient dans la rue de Bériot , à savoir le 1er tronçon de la rue de Saxe Cobourg (pour éviter la rue Scailquin) et la rue de la Commune, nous en avons 3 : le 2è tronçon de la rue de saxe Cobourg, la rue de la Commune et le 1er tronçon de la rue de Saxe Cobourg.
Le principal problème du trafic infernal réside dans le changement de sens du 2è tronçon de la rue de Saxe Cobourg, c’est ce tronçon qui amène le plus de voitures.. Lors du changement de sens, nous avons interpellés et eu une réunion avec Monsieur Azzouzi en charge du dossier et nous avons fait une interpellation communale. Après cela, Mr Jassin avait proposé un changement de sens du 1er tronçon de la rue de saxe Cobourg, ce qui permettait aux voitures du 2è tronçon de rejoindre la rue Scailquin, mais ceci n’a jamais été fait. Ainsi, nous n’aurions plus que 2 rues qui se jetaient dans la rue de Bériot, la rue de la Commune et le 2è tronçon de la rue de Bériot (donc plus de voitures qui voulaient éviter la rue Scailquin). Ceci n’était pas la panacée mais un allègement du trafic. Le retour à la situation précédente aurait été parfait, mais personne ne nous a écoutés, la commune a préféré mettre la rue Saint-Josse dans l’autre sens pour y faire passer les bus qui auparavant passaient par le 2ème tronçon de la rue de saxe Cobourg. Car le bus 59 était souvent bloqué suite aux voitures qui se garaient sur le trottoir. Ce qu’il aurait fallu faire de très simple, au lieu de changer le sens du 2è tronçon de la rue de saxe Cobourg, c’était mettre des potelets de dissuasion pour empêcher les voitures de se garer sur le trottoir et de bloquer le bus 59,  mais, ils ont décidé une autre chose plus compliquée à mettre en route et en plus, néfaste pour les habitants de la rue de Bériot ?


Le chèvrefeuille

http://bruxelles.lacapitale.be/41292/article/2017-02-06/saint-josse-le-chevrefeuille-de-la-rue-beriot-tronconne

Tous ceux qui sont passés par cette rue ont déjà croisé cette plante grimpante qui va d'un trottoir à l'autre. Cela fait des années qu'elle est là et elle donnait un certain charme à la rue. Elle est même sur le site YELP ! https://fr.yelp.be/biz/ch%C3%A8vrefeuille-rue-b%C3%A9riot-saint-josse-ten-noode-2

Seulement voilà, cette année le bourgmestre et l'échevin des Travaux Publics, Eric Jassin, ont décidé de faire enlever cette plante. Une décision qui a déplu à de nombreux habitants.

Commentaire d'une habitante du quartier (Mona Justin)

Cette plante avait été plantée dans le cadre de l’action « fleurir Saint-Josse » sous la législature précédente. La télévision bruxelloise était même venue nous filmer.  Nous avons reçu un prix pour nos floraisons. La commune s’occupait du taillage car une aide communale était prévue dans le cadre de nos plantations.
Cette année, la plante nécessitait un nouveau taillage. Nous avons écrit une lettre et donné un coup de téléphone pour connaître le suivi. Nous attendions une réponse car nous pensions, mon voisin et moi avoir un rendez-vous.
Malheureusement, un jeudi matin, ils sont venus, sans nous avertir,  avec une dizaine d’hommes, des tronçonneuses et une nacelle et malgré mes protestations, tout a été enlevé. Mon voisin était en déplacement à Gand, donc n’a pas pu être présent alors que c’est lui qui avait placé les câbles et qu’un dernier câble de soutien venait d’être placé la semaine précédente. Nous avions pensé pouvoir en discuter car la commune n’avait pas toutes les clés en mains pour prendre cette décision.
Les bienfaits de cette plante étaient qu’elle absorbait un peu de la pollution de la rue très polluée par le trafic routier. En plus, elle était régulièrement photographiée par des touristes et se trouvait sur un site appelé « Guess where it is in Brussels » J’ai reçu une cinquantaine de messages de soutien après son enlèvement, de la part de gens que je ne connaissais pas.
Heureusement, il en reste un tronçon que j’ai pu préserver et la plante est en train de reprendre. Mais nous n’allons plus la faire traverser la rue car la Commune ne l’autorise plus. Donc, je vais voir dans le futur comment je vais la gérer seule et la garder uniquement contre ma façade. Cela va être plus difficile pour moi lorsqu’elle va arriver au toit car je n’aurais plus d’aide.












Plan du quartier


Rue de la Commune
rue Saxe-Cobourg
rue Saxe-Cobourg

Divers

http://allochtone.blogspot.be/2006/08/dorah-ilunga-ps-exploite-des.html
http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2158925/2014/12/20/Une-cinquantaine-de-riverains-reloges-a-Saint-Josse.dhtml

Aucun commentaire:

Publier un commentaire