dimanche 25 juin 2017

Le drapeau bruxellois

Iris, drapeau bruxellois et identité bruxelloise


Il y a quelques jours a eu lieu la traditionnelle Fête de l'iris (enfin ce qu'il en reste). Je dis cela car il y a deux ans le nouveau drapeau bruxellois a été adopté. Pourtant il semblerait qu'une faible minorité des Bruxellois l'ait remarqué et une faible partie d'entre eux seulement s'en est indigné.

La Région de Bruxelles-Capitale avait opté pour l'iris comme symbole le 5 mars 1991. Le design spécifique n'a été choisi qu'après un concours public où le dessin de Jacques Richez a été choisi. Mais un nouveau drapeau a été proposé en octobre 2014 au parlement bruxellois et adopté le 9 janvier 2015 par 46 oui, 30 non et 3 abstentions (2 octobre 2014 - PROJET D’ORDONNANCE modifiant l’ordonnance du 16 mai 1991 portant fixation de l’emblème et du drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale).

Vote

46 oui, 30 non et 3 abstentions. A propos de ce résultat, Armand de Decker (MR) dira : « Après le vote sur les amendements et avant le vote sur l'ensemble, je voudrais préciser que, si ce drapeau était adopté, il le serait par 47 membres contre 30, si l'on suit la logique des premiers votes. Dès lors, ce drapeau ne représenterait absolument pas les Bruxellois. »



46+30+3 ça fait 79. Sachant qu'ils sont 89 au parlement, 10 députés étaient absents lors de ce vote. Ne se sentent-ils pas concernés par ce vote ? Ont-ils exprimé leur désaccord par cette absence ? Mais dans ce cas, pourquoi n’ont-ils pas voté contre tout simplement ? Ou bien, se sont-ils absentés pour ne pas devoir respecter la consigne imposée par leur formation politique ? En tout cas, nous savons que plusieurs députés qui ont voté « oui » ont déjà exprimé leur malaise, en précisant qu’ils l’ont fait à contre-cœur et sous la pression de leur parti. Les députés ecolo et groen ont voté contre (même le ministre sortant Bruno De Lille), mais les deux ministres sortants du parti ecolo -Doulkeridis et Uyttebroucke- se sont abstenus.


Les 10 députés absents à ce vote sont les suivants: Ahidar (sp-a), Ouriaghli (PS), Kanfaoui, De Permentier, De Wolf (MR), Colson, Payfa (FDF), Pintxeren (ecolo), Fassi-Fihri (cdh), Grouwels (CD&V). Un email leur a été envoyé pour connaître la raison de l'absence (ou de non-vote). Nous n'avons reçu aucune réponse.

Ecolo et MR, partis de l'opposition, ont voté contre l'ordonnance. Mais il s'agissait plutôt d'un vote du type majorité contre opposition. S'ils avaient été dans la majorité, je serais prêt à parier qu'ils l'auraient approuvé, sans broncher, comme le FDF.

La preuve : Avez-vous vu le MR ou Ecolo faire campagne pour la défense du drapeau bruxellois ? Non, ils n’en ont que faire de l'identité bruxelloise étant donné que ces partis sont nés en Wallonie (comme le cdh et le PS). Ils ne sont pas présents à Bruxelles pour défendre la région bruxelloise, la raison de leur présence, c’est qu’ils considèrent Bruxelles comme faisant partie de l’espace francophone, ils sont dans une logique purement communautaire et non pas territoriale, exactement comme les partis politiques flamands. Quant au ptb, ils ont également voté contre, mais ils n’ont pas fait campagne non plus sur cette question, leur priorité étant les questions socio-économiques et non les questions institutionnelles.

Nous avons posé la question à ces partis, en leur demandant de fournir la preuve qu'ils avaient fait campagne contre ce changement, qu'ils ont été à la rencontre des citoyens, à travers une pétition, mené une campagne de sensibilisation. Les réponses reçues étaient vagues, quelques articles de presse uniquement (voir en bas de l'article).

Le changement de drapeau a été réalisé sans consulter la population

Coût de l'opération

D'après ce site, l'opération coûterait 150.000 €-200.000 € à la région bruxelloise (ou plutôt aux contribuables bruxellois). On dirait que gaspiller de l'argent pour des modifications de logos et d'emblèmes sans consulter la population est à la mode un peu partout en Belgique. Cette volonté de changer le symbole des bruxellois n’a pas été communiqué à la population, en aucun cas, le gouvernement bruxellois n’a eu l’intention de faire participer la population dans ce processus, il n’y a eu ni consultation populaire, ni campagne. Le changement a eu lieu en catimini, la plupart des citoyens bruxellois ont appris le changement de leur drapeau en le découvrant un peu partout (panneaux, courrier, publicité). Au final, si le drapeau est rejeté par la population, tout ceci n’aura été qu’un gaspillage d'argent, c’est le risque quand on ne fait pas les choses dans les règles. Partout ailleurs, dans les sociétés démocratiques, ce serait impensable. Ils ont appelé un bureau d'études (Base Design ici), ils leur ont dit "faites nous un logo comme ça" et ils ont décidé de le faire avaler aux contribuables bruxellois.

Pétition

Une pétition a été lancée mais elle a rassemblé moins de 500 signatures. Ce n'est pas beaucoup. Une autre manière plus officielle de pouvoir interpeller sur ce changement indésirable est le "droit de pétition" au parlement bruxellois, une sorte d'interpellation citoyenne mais au niveau régional. Ce manque d'intérêt et d'implication des Bruxellois pour l'identité bruxelloise montre que les deux autres régions ont bien réussi leur travail de sape de l'identité bruxelloise. Marteler dans la tête des Bruxellois qu'ils ne sont pas une vraie région et qu'ils seront toujours cogérés par l'une (La Flandre) ou l'autre (Wallonie) région.

Raison pour laquelle il serait grand temps de mettre fin à la Fédération Wallonie-Bruxelles et transférer les compétences communautaires à la Région, idem pour les institutions flamandes (VGC).

Publications



Liens

http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/le-nouveau-drapeau-fait-polemique-54b031423570d587e3340bbb
http://www.lacapitale.be/1225012/article/2015-03-01/bruxelles-un-nouveau-drapeau-officiel-entre-en-vigueur-ce-1er-mars
http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2176510/2015/01/09/Malaise-autour-du-nouveau-drapeau-de-la-Region-bruxelloise.dhtml
https://bruxselsfuture.wordpress.com/2015/01/12/bruxelles-a-un-nouveau-drapeau-bof/
https://bruxselsfuture.wordpress.com/2015/01/14/le-drapeau-bruxellois-mis-en-question-mais-adopte/comment-page-1/
http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/belga/le-parlement-bruxellois-divise-sur-l-adoption-d-un-nouveau-drapeau-pour-la-region-54afc9f83570b31140565cd8
http://1210sjtn.blogspot.be/2015/09/un-nouveau-parti-bruxelles.html
https://bruxselsfuture.wordpress.com/2014/02/13/bruxellois-revoltez-vous/

Un nouveau drapeau contesté
Le Soir Bruxelles - 10 jan. 2015 - Page 38
Le projet du gouvernement bruxellois de remplacer progressivement le drapeau de la Région bruxelloise (à gauche ci-dessus) en reprenant la version stylisée de l'iris du nouveau logo introduit par le gouvernement il y a quelques mois sur les supports de communication de la Région (à droite) a été adopté au parlement bruxellois vendredi matin, non sans susciter un certain malaise. Par la voix d'Armand De Decker, le MR (opposition) a aussitôt annoncé qu'il ferait déposer des propositions de résolution dans chaque commune bruxelloise pour ne pas recourir au nouveau drapeau dont l'ancienne version avait bénéficié d'un appui parlementaire unanime en 1991. Le projet d'ordonnance de l'actuel gouvernement a été adopté par 43 oui, 30 non et 3 abstentions, parmi lesquelles celle de Bernard Clerfayt (FDF) dont la formation fait partie de la majorité. Les Verts, qui faisaient partie de la majorité sortante, ont voté contre, comme l'ensemble de l'opposition, à l'exception des membres Ecolo du gouvernement sortant, Christos Doulkeridis et Evelyne Huytebroeck.
Selon Willem Draps (MR), rejoint notamment par le représentant de Groen Arnaud Verstraete, «seule la permanence de cette image permet de perpétuer cette identité régionale qui fut loin d'être évidente pour ceux qui se rappellent les débats institutionnels des années 70 et 80» . A l'issue du débat, Armand De Decker est revenu à la charge 


Le nouveau drapeau qui fait polémique
La Dernière Heure Bruxelles - 10 jan. 2015 - Page 24
symbole Le Parlement a voté, vendredi après-midi, l'adoption d'un nouveau drapeau pour représenter la Région bruxelloise. Fini le traditionnel iris des marais jaune, cerclé de blanc et sur fond bleu, et place désormais à un iris stylisé, utilisé déjà, depuis peu, comme nouveau logo par la Région. Le Parlement a voté, vendredi après-midi, l'adoption d'un nouveau drapeau pour représenter la Région bruxelloise. Fini le traditionnel iris des marais jaune, cerclé de blanc et sur fond bleu, et place désormais à un iris stylisé, utilisé déjà, depuis peu, comme nouveau logo par la Région.
La décision de l'exécutif d'utiliser ce nouveau logo pour en faire un nouveau drapeau régional ne passe pas du côté de l'opposition, et divise jusque dans les rangs de la majorité… Le projet d'ordonnance de l'actuel gouvernement a ainsi été adopté par 46 oui, 30 non et 3 abstentions, parmi lesquelles celle de Bernard Clerfayt (FDF) dont le parti fait pourtant partie de la majorité… Un vote majorité contre opposition qui contraste avec le large consensus qui avait présidé, en 1990, à la création du précédent drapeau, lors de la naissance de la Région bruxelloise. À l'époque, l'ensemble des groupes politiques du Parlement avaient été associés, et la population consultée
via un appel à projet. Ce nouveau drapeau , le MR, principal force d'opposition parlementaire s'y oppose farouchement. "Les logos changent régulièrement comme en témoignent les changements de logo des régions wallonnes et flamandes. Mais pas un drapeau ! Un drapeau ne change
pas comme cela car il faut que les gens s'habituent !" , insiste le député libéral Armand De Decker. "Il s'agit d'une décision bête et brutale de la part de Rudi Vervoort (NDLR : le ministre-président) qui confisque ainsi un drapeau appartenant à tous les Bruxellois", poursuit-il.
Si les députés appartenant aux partis de la majorité ont voté en faveur du nouveau drapeau, certains ont fait part, en off, de leur malaise. "Je ne suis pas fière de l'avoir voté. J'ai suivi les consignes" , confiait une députée.
Le nouveau logo était déjà utilisé par le gouvernement et certains organismes d'Intérêt Public (OIP) régionaux, pas encore par les services du Parlement vu les réticences rencontrées. Ce devrait être désormais le cas prochainement, comme l'arrivée du nouveau
drapeau officiel.
Julien Thomas


Réponses des partis

Réponse d’Ecolo : J’ai reçu une réponse de Madame Uyttebroucke, elle n’avait l’air d’être très au courant des votes de ses camarades de parti, son message était incompréhensible. Nous n'avons pas reçu de réponse du bureau régional d’Ecolo. Nous avons dès lors posé la question à Zoé Genot qui nous a répondu : "Il y a chaque semaine en moyenne une dizaine de textes votés au PRB. Nous devons donc faire des choix : impossible de tous les médiatiser : très peu de débats bruxellois sont repris, nous essayons donc de concentrer nos actions, communications sur ceux qui impactent le plus les bruxellois : logement, mobilité, utilisation des budgets, éthique...Sur le changement de drapeau, nous regrettons que certains aient décidé de conscacrer de l'énergie et des budgets à ce changement de drapeau, qui ne nous parait pas un enjeu crucial pour les bruxellois, au contraire..."

Réponse du PTB : « Oui effectivement on s'était opposé, mais nous n'en avons pas fait une campagne autour. Je ne me rappelle pas que nous ayons fait un article sur le sujet, effectivement. »

Réponse de la N-VA (en français, merci pour cet effort) : "- Un drapeau (de région) doit être beaucoup plus qu’un élément de marketing et la proposition de nouveau drapeau à plutôt l’air de l’être au lieu d’un drapeau ‘national’. - Un nouveau drapeau doit être le projet de toute la population (p.e. le parlement) et pas d’un gouvernement sans interaction avec la population/le parlement - Le nouveau drapeau ne tient pas compte des ‘règles’ héraldique."

Réponse du Vlaams Belang : ils nous ont fait parvenir leur communiqué de presse "Brussels Hoofdstedelijk Parlement bevestigt: Brusselse identiteit is wel zeer relatief. Vandaag stemde het Brussels Hoofdstedelijk Parlement over een nieuwe vlag voor het Gewest. Het nieuwe ontwerp, met twee bloembladen als een hartje, zouden de eenheid tussen de twee gemeenschappen in dit land moeten symboliseren. Het debat en de stemming hierrond bewijzen echter net het tegenovergestelde, en tonen enkel de relativiteit van de opgeklopte Brusselse eigen identiteit aan. Het ontwerp werd met een kleine meerderheid goedgekeurd, en de Parti Socialiste weigerde zelfs de heropening van de debatten in de bevoegde commissie. Kortom: de nieuwe vlag als symbool van eenheid heeft enkel voor een diepe verdeeldheid gezorgd. In de marge dient ook opgemerkt te worden dat in de ordonnantie ter zake iedere heraldische regelgeving met de voeten werd getreden. Vlaams Belang wou dit nog rechtzetten door een amendement in te dienen, maar naar aloude gewoonte werd dat amendement in de poel van het cordon sanitaire verzopen.Dominiek Lootens Fractievoorzitter Vlaams Belang - BHP"

Réponse de Groen : ils nous ont fait parvenir cet article http://brunodelille.eu/?p=6103

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire