lundi 29 août 2016

cc1210 - 29 août 2016 - Conférence de presse "Les liaisons dangereuses entre le patron de Dod et l'échevin Azzouzi"

Saint josse-ten-noode / Sint joost ten noode
Communiqué de presse – A l’attention des rédactions.
Les liaisons dangereuses entre le patron de la Société  DOD et l’échevin Azzouzi
Conférence de presse ce lundi 29 août 2016
Vidéo





Mesdames et Messieurs les journalistes,

La faillite récemment annoncée de l’enseigne orange installée depuis des décennies sur la Chaussée de Louvain avec son impact économique désastreux sur l'entité tennoodoise, a interpellé trois élus de l’opposition, qui, après investigations, disposent d’éléments suffisamment interpellant qui leur permettent de constater certaines incohérences dans la justification de la fermeture des magasins de la marque dans notre commune et suscitent la présomption du conflit d’intérêts dans le chef d’un élu de la majorité.
Les conseillers F. Roekens (Groen), A. Mouhssin (ecolo) et T. Balsat (GIC) vous expliqueront leurs inquiétudes et vous justifieront leurs soupçons à l’occasion de la conférence de presse.
Plusieurs interpellations liées à ce dossier seront débattues au prochain conseil communal de ce lundi 29 août à 19h00 à la salle du conseil au 1er étage au 13 avenue de l’Astronomie.

Vous pouvez dès à présent nous contacter aux numéros de portables suivants pour des demandes d'infos complémentaires.

F. Roekens - 0486 11 47 19
A. Mouhssin - 0476 41 51 64
T. Balsat - 0483 06 41 16

Dossier

Liaisons dangereuses entre le patron de DOD et l'échevin Azzouzi.  « Les mandataires n’acceptent, ne donnent et ne sollicitent aucun cadeau, avantage, faveur ou invitation de partenaires ou partenaires potentiels. Sont ainsi interdits l’acceptation et la sollicitation de tout cadeau, marque de sympathie ou autre avantage qui risque d’avoir une influence réelle ou apparente sur l’objectivité́ et l’impartialité́ du mandataire dans l’exercice de son (ses) mandat(s) ou de le placer dans une situation d’obligé envers le ou les donateurs. » Code de déontologie de la ville de Charleroi.

Le patron de DOD est l'un des principaux propriétaires de la commune de Saint-Josse (près d'une quarantaine d'immeubles.) A la suite d'une rencontre avec les anciennes travailleuses de la chaîne, récemment licenciées, les conseillers communaux Thierry Balsat, Frederic Roekens et Ahmed Mouhssin ont été informés de certaines irrégularités urbanistiques dans les différents magasins.

Afin de vérifier ces affirmations, les trois élus ont consulté une vingtaine de permis d'urbanisme délivrés depuis le début des années 20000. Le constat est accablant aucun des permis n'a été contrôlé par l'autorité communale. Aucun PV de constat de bonne fin n'a été dressé. Pourtant plusieurs d'entre eux étaient soumis à des conditions (obligation de créer du logement, respect des règles de sécurité imposées par le Siamu...).

L'échevin de l'urbanisme, Monsieur Azzouzi a été l'Architecte de Monsieur  Kissous (patron de DOD) avant 2006. Il a, à ce titre gérer de nombreux dossiers urbanistiques pour ce client et notamment celui 
du dépôt de la rue de Liedekerke qui est l'une de ses œuvres.

De plus, le témoignage de nombreuses travailleuses nous rapporte que Monsieur Azzouzi bénéficiait toujours, jusqu'à la récente faillite de la chaîne, d'une ristourne de 30% sur ses achats. Ces éléments jettent un doute légitime quand à « l’impartialité́ du mandataire dans l’exercice de son mandat qui le place dans une situation d’obligé envers le donateur. »

Une plainte va être diligentée auprès de l’inspection de la BDU (Bruxelles Développement Urbain) afin que des contrôles soient effectués.
Il est évident qu'il y a très clairement conflit d'intérêt et que monsieur Azzouzi ne peut plus suivre ni traiter les dossiers urbanistiques des projets à Saint-Josse dont il a été l'architecte.
Si l'inspection devait constater des irrégularités mettant en cause notamment la responsabilité de Monsieur Azzouzi, nous demanderons à la majorité de prendre ses responsabilités en adoptant les mesures qui s'imposent.
Nous demandons, par ailleurs, que le bourgmestre diligente une enquête sur les avantages dont a bénéficié l'échevin et qu'il nous informe s'ils sont conformes à l'étique d'un mandataire.

Elément complémentaire au dossier :
Le 12 mai dernier, la chaîne de magasins de vêtements de marques à prix réduits a décidé d'introduire une plainte à l'encontre de la commune de Saint-Josse, de la Région bruxelloise et de Vivaqua, devant la 1ère chambre du tribunal civil de Bruxelles.
Nous disposons des chiffres d'affaires de l'ensemble des magasins DOD pour les années 2013, 2014 et 2015 desquels  il apparaît clairement à la lecture de ces chiffres que les arguments avancés par monsieur Kissous pour justifier de la (sa) « faillite » des magasins de la chaussée de Louvain sont insidieux.

Nous demandons à la commune de poursuivre au civil  Monsieur Kissous pour procédure téméraire et vexatoire. Nous interpellerons évidemment le conseil communal de ce jour sur ce dossier.

Articles de presse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire