mardi 16 août 2016

Archives Bruxellois non peut-être

Récupération des articles au sujet de la commune de Saint-Josse publiés dans le passé (entre 2006 et 2010) sur l'ancien blog de Khalil Zeguendi, Bruxellois, non peut-être (aujourd'hui Bruxellois sûrement) - par ordre ante chronologique




5 mars 2010

Kfaiti ne laisse pas tomber !!! (mars 2010)

Plus de 1700 signatures de Ten Noodois

en faveur de la réintégration de Redoaune Kfaiti

L'on se souvient, il y a de cela deux ans, Redouan Kfaiti alors coordinateur de terrain au Service de la Jeunesse de la commune de Saint Josse avait été licencié de son poste par le Collège des Bourgmestre et Echevins de la plus petite commune du pays.

Le motif du licenciement ne fut pas des plus clairs à cette époque:  les fonctionnaires chargés du Service de la Jeunesse avaient porté au collège leur mécontentement quant au comportement de Kfaiti, jugé par eux, hautain, irrévérencieux et peu respectueux de leurs prérogatives.

Est venue se greffer sur ces griefs l'incident né du refus du fonctionnaire principal du service de la jeunesse d'autoriser les maisons des jeunes de Saint Josse, d'organiser des soirées festives durant le mois du Ramadan .

Signalons que ce genre de soirées de rupture du jeûne auquelles étaient invitées des démunis et des nécessiteux se déroulaient auparavant sans problème en présence d'invités membres du collège des Bourgmestre et échevins de Saint Josse.

L'incompatibilité d'humeur et la populartité de Kfaiti auprès du jeune public ten noodois irritait les fonctionnaires communaux affectés à la gestion administrative de ce service.

Déjà au moment de ce licenciement une fronde s'était fait jour parmi les jeunes et les animateurs du service de la jeunesse qui avaient pétitionné contre le principal fonctionnaire administratif du service de la jeunesse.

Suite à quoi, et pour ne pas perdre la face, le collège proposa à Redouan Kfaiti des alternatives à sa fonction de coordinateur du service de la jeunesse. L'intéressé n'accepta pas d'être " humilié" et "jeté comme un citron pressé " après avoir, comme il le disait à cette époque, contribué à "instaurer le calme et la paix sociale sur le territoire communal".

"Ou bien je suis coupable de ce qu'on me reproche et alors qu'on maintienne le licenciement ou alors je suis victime d'une cabale et alors qu'on me réintègre dans mes fonctions de coordinateur " clamait Redouan Kfaiti

Il fut alors intégré un moment aux HMB ( Habitations bon marché ) de la commune.

Mais Kfaiti persista en tentant de faire valoir ses droits auprès des membres du collège de Saint Josse.

Et durant les élections régionales de juin 2009, quasi tous les échevins et le bourgmestre lui même ainsi qu'Emir Kir promirent à Kfaiti de revoir sa situation dans un sens positif afin de le réintégrer dans ses fonctions de coordinateur.

Cela fut fait pour empêcher Kfaiti de "perturber " le déroulement de la campgne de certains échevins et du bourgmestre lui même.

Kfaiti qui dit avoir joué le jeu et respecté sa parole à cette occasion se vit rejeté à nouveau par l'ensemble des membres du collège qui renièrent leur parole à son égard. Il se décida d'agir et avec ses amis, il rassembla plus de 1700 signatures de Ten Noodois sur une pétition qui exige sa réintégration.

Le nombre de signatures est impressionnant ( j'ai examiné moi même, les feuilles de pétitionnements). Ils rassemblent autant de signatures que les voix obtenues lors des élections communales de 2006 par les trois principaux échevins de la commune.

Aujourd'hui Kfaiti est plus que jamais décidé à continuer son combat contre ce qu'il qualifie d' "injustice " commise à son encontre.

Il songe déjà à l'échéance des élections communales de 2012 comme période propice pour la pression qu'il ne manquera pas d'exercer sur les échevins sortants qui se présenteront lors de ce scrutin. Posté par Khalilcdh à 09:37

12 février 2010

Halis Kökten: Le retour (12 février 2010)

.
Halis KÔKTEN au PS Schaerbeekois
On le croyait enterré par la politique, Halis Kökten troque sa couleur orange avec un habit tout rouge ( ou rose, si vous voulez !!)
N'allez pas croire que c'est Halis Kökten qui a fait des avances au PS...
Certes, il en a parlé à des amis PS comme ...Emir Kir.
Mais son arrivée au PS de la Cité des ânes fait partie d'une stratégie plus vaste visant à laver l'affront de 2006 infligé à Laurette Onkelinckx et à Philipe Moureaux par le FDF Schaerbeekois.
Comme vous devez vous le rappeler, il avait fallu un fifrelin pour que Laurette devienne bourgmestre de Schaerbeek, n'était ce la trahison d'ECOLO et d'Isabelle Durant qui avait préféré convoler avec le grand Bleu- amarrante, Bernard Clerfayt.
A ce jour, la blessure n'a pas encore cicatrisé et le PS demeure à l'affut de la moindre occasion pour rendre la pareille aux Verts.
La preuve par Demotte qui a dépouillé Philippe Henry, l'ex FEF ( Fédération des étudiants francophones  devenu ministre wallon depuis l'année dernière pour le compte d¨'Ecolo ), d'un dossier grand comme ça.
Moureaux est un chameau et il sait garder son plat vengeur au froid tant que cela peut durer.
L'on se rappelle aussi les fameuses convergences de gauche devenu la tombe des Ecolos par les soins de Di Rupo et de Moureaux à Molenbeek.
Imaginez qu'aucun ministre PS au sein du gouvernement bruxellois et encore moins parmi les parlementaires PS de la Région n'ait cru utile de prendre la défense de Uytebroucke lors de ses démêlés avec Gosuin dans l'affaire de la station d'épuration des eaux usées bruxelloises...Vous avez dit " Eaux usées ?"
C'est que Moureaux considère que les Ecolos qui constituent à ses yeux un " Avatar, viennent régulièrement se servir sur ses terrains électoraux de gauche et lui ravir de précieuses voix en l'affaiblissant.
Et donc,la bataille pour le maïorat de Scaherbeek de l'après 2012 est déjà engagée par le PS.
Et c'est Emir Kir qui est désigné pour la mener en octobre de cette année l'année.
Moureaux a dit à Kir, et cela me revient sde source sûre: pourquoi continuer à se bouffer les "  couilles " entre socialistes " dans une commune *- Saint Jisse pour ne pas la nommer - qui nous est de toute façon acquise alors que nous avons mieux à faire en prenant d'assaut la citadelle MR imprenable de Schaerbbek ?
Et donc, Emir Kir a entamé les manoeuvres dès maintenant pour assiéger les Libéraux-amarrantes dans ce qui va être la bataille du siècle à Bruxelles: La prise du bastion MR et FDF d'une commune qui compte plus de 120 000 habitants.
Mais plus que cela, Moureaux a d'ores et déjà, pressenti le Turc comme futur président de la Fédé du PS à Bruxelles...
Halis Kökten qui a une sacrée revanche à prendre sur Sait Köse; lequel, Sait Köse a pris la place de Halis laissée vacante au FDF, ne va pas regarder aux dégâts collatéraux et se sent en forme pour aider, moyennant un échevinat en 2010, Kir à ravir l'écharpe maïorale au grand Bernard.


Posté par Khalilcdh à 13:56 - Commentaires [14] - Rétroliens [0] - Permalien [#]



31 décembre 2008

Monsieur le gouverneur de Saint Josse

"Gouverner, c'est prévoir !!" , Monsieur Demannez
Voilà ce que que déclare Jean Demannez au Soir de ce mardi 30 décembre 2008:
" Je rappelle que je ne suis pas demandeur...on est venu me chercher. Mais que je suis prêt à accepter le poste. Lundi dans un mois ou dans 6 mois. Ce n'est pas un problème "
Jean Demannez qui se confiait au journaliste ten noodois du Soir, François Robert, savait en disant cela, que ce qu'il disait allait  être repércuté comme il le souhaitait, par ce journaliste qu'il connaît depuis des lustres.
Mais venons en à l'essentiel:
Comme je l'ai affirmé sur ce blog depuis le tout début de ce grand bluff Demannezien, personne n'a jamais rien demandé à Demannez et je mets le bourgmestre au défi de nous dire qui lui a fait pareille demande.
Je le mets au défi de nous citer le moindre nom d'un dirigeant socialiste bruxellois lui ayant formulé pareille demande.
IL n'est pas en mesure de nous exhiber le moindre document attestant ses dires.
Parce que PERSONNE NE LUI A RIEN DEMANDE et toute cette affaire comme je l'ai dit dès le début, sort de l'imagination féconde de Jean Demannez.
En attendant , les prétendants à la fonction de maïeur à Saint Josse se sont exhibés publiquement sous leur jour le plus mesquin et le plus opportuniste et aucun d'entre eux ,- même l'ami et le confident le plus intime du bourgmestre, Mohamed Jabbour - n'a cru , même hypocritement utile de retenir Jean Deamnnez par le manche.
Ils ont tous crié " Bon débarras ", Jean, enfin je pourrais devenir bourgmestre même ad intérim" .
C'est pitoyable, Jean d'avoir laissé ton nez s'allonger de cette manière juste pour te faire mousser en vue des élections régionales.
Moi je suis sûr d'une chose: en restant à Saint Josse, Jean Demannez prolonge la vie de la Ligue ouvrière de Saint Josse ( c'est à dire du clan maffieu PS de cette commune ) .
Parce que lui parti au gouvernorat, aucun de ses condisciples avides de pouvoir n'aurait pu maintenir dans l'union, même de façade, cette section et nul d'entre les prétendants au maïorat n'aurait pu gérer l'unité de façade de la majorité au sein du collège. Ils en sont incapables.
  Non seulement ils en sont incapables mais ils n'ont pas la roublardise de Jean Demannez et son autorité.
En attendant, c'est un bruxellois flamand qui assure la foction de gouverneur de la Province du Brabant.
Ceci au moment où la Flandre refuse de nommer trois bourgmestres francophones issus des urnes électorales.
Un qui ne doit pas la trouver jojo, c'est Olivier Maingain, l'extrêmiste linguistique.
Mais il a l'ahbitude d'avaler des couleuvres, le cher Olivier
Posté par Khalilcdh à 09:58 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]



23 décembre 2008


Demannez gouverneur ? Bernique !!!

Demannez gouverneur à la Saint Glinglin !!!
Paradoxalement, les circonstances imprévisibles ayant causé la chute du gouvernement fédéral vont permettre à Jean Demannez, bourgmestre de Saint Josse, de sauver la face.
Le bluff gros comme sa tête que le maîeur avait lancé en inventant de toutes pièces, pour se faire mousser, l'information selon laquelle, il était pressenti pour occuper la planque de gouverneur de la province du Brabant; ce bluff restera probablement l'un des " mystères " insolubles de l'ère Demannez .
Et pour cause, Demannez va probablement profiter de la chute du gouvernement fédéral pour opérer une fuite en avant en laissant entendre que finalement, il ne pourrait plus prétendre à la fonction de gouverneur beacause le ministre de l'intérieur qui devrait signer cette affectation est dans l'impossibilté de le faire.
Oui, en période d'affaires courantes, le ministre de l'intérieur est inhabilité à poser un tel acte.
Et donc Demannez restera encore à Saint Josse empêchant ainsi la quirielle de prétendants au poste de maïeur, de monter .
Il faudra pour voir plus clair que les élections "couplées " de juin prochain dégagent leurs résultats et que le futur gouvernement issu de ces élections puisse nommer en son sein un ministre de l'intérieur.
Tout ceci supposera que Flamands et Francophones parviennent à négocier et conclure un accord après ces prochaines élections fédéralo-régionales.
Autrement dit, la " nomination " de Demannez au gouvernorat du Brabant, se fera " peut être " en 2012 lorsque le maïeur aura achevé son mandat de bourgmestre de Saint Josse.
Ou alors, qu'un autre prétendant à cette fonction, nettement plus costaud et crédible que Demannez, ce qui n'est guère compliqué à trouver, se manifestera après les élections de juin prochain- parce que le PS devra reclasser à ,tours de bras, tous les non élus - .
Qui vivra verra !!!
Mouzon quant à elle, présidente du Cpas et éternelle suppléante, elle risque de ne plus siéger au parlement bruxellois, dès lors que le PS sera plus que probablement évincé du prochain gouvernement bruxellois.
Ce gouvernement bruxellois sera formé des gagnants des prochaines élections, à savoir : le MR et Ecolo.
Car pour renvoyer le PS à l'opposiation, le MR offrira à Ecolo tout ce qu'il voudra ( 1 ministre et un secrétaire d'état ).
Cette "générosité" sera très mal appréciée par le Cdh qui n'acceptera probalment pas la seule place de secrétaire d'état pour un ministre sortant qui n'a pas démérité, Cerexhe en l'occurence.
Le Cdh sera un parti d'appoint pour former la future majorité bruxelloise...Sinon, le PS acceptera de doubler la formation de Milquet en acceptant les miettes que les vainqueurs, du haut de leur générosité, voudront bien lui jeter dans l'assiette.
Le PS, pour se maintenir et s'accrocher au pouvoir, est prêt à faire la manche " rue du Lombard" .
Milquet devra bien méditer à l'isolement splendide qui risque de plonger sa formation dans le désarroi. Et de ne pas réediter l'expérience schaerbeekoise.   
Posté par Khalilcdh à 23:56 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]




Pronostics régioles 2008 : nous y voilà
Zeguendi vous l'avait dit : ou Pronostics 2008 pour les élections régionales 2008
Le soir titre aujourd'hui :
"Huytebrouke et Doulkiridis en tandem aux régionales"
De fait, comme vous l'avait révélé "Bruxellois, non peut être ? " , ce sera la ministre bruxelloise Evelyne Huytebroeck suvi de Christos Doulkiridis qui mènera les Ecolo vers la " victoire " aux régionales 2008"
Voici ci dessous, l'article publié par "Bruxellois, non peut être ?" à ce sujet, déjà le 30 avril 2008:
Aujourd'hui, le Top Ten ECOLO
Ecolo est devenu, depuis sa dernière participation gouvernementale au Fédéral , un parti politique comme les autres formations politiques de notre pays.
Ecolo fait donc partie du paysage politique belge au même titre que le PS , le Cdh ou le MR.
Le parti de Durant ne répugne nullement à passer des accords tant avec le PS , le Cdh que le MR.
Nous l'avons constaté lors des consultations communales à Schaerbeek, Ixelles, Forest, Bruxelles Ville, Anderlecht , Namur ainsi que dans d'autres communes du pays francophone.
Et donc Ecolo est devenu un parti de pouvoir.
Sa dernière expérience initiée par Jacques Baudouin et Philippe Moureaux en vue de la formation d'une Convergence de Gauche a lamentablement échoué et conduit Baudoiuin à un effacement progressif.
Depuis son départ , la section molenbeekoise qui était parvenue à s'associer à Philippe Moureax a , pour ainsi dire, disparu.
Mariem Bousselmati qui constituait avec Baudouin, le symbole d'une certaine réussite politique majoritaire, a quitté Ecolo, pour tomber dans les bras de la libérale Scheepmans
Au niveau de l'éthique politique tant vantée par ce parti, l'on a pu constater que de sérieux coups de pied ont été donnés à cette règle.
Des demandes de dérogation en série ne se comptent pas lorsqu'il s'agit pour les ténors comme Durant , Javaux ou Simons, de solliciter des cumuls de mandats.
Avant de quitter Ecolo, Simons, lorsqu'il était échevin à Bruxelles Ville, était bardé de mandats importants liés à sa fonction scabinale.
Ecolo n'a jamais cru utile de le rappeler à l'ordre
Au niveau de son dynamisme local, Ecolo n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui même.
De très nombreuses sections ne se réunissent même plus ou ont perdu les éléments les plus dynamiques.
Seules les communes où Ecolo est associé au Pouvoir font encore preuve d'un certain activisme.
En revanche le label ECOLO à lui seul continue de rallier un nombre important d'électeurs toujours fidèles à la philosophie et à la dimension de l'écologie dans les affaires publiques.
Il y a donc et quelle que soit la situation structurelle interne de ce parti, un large public et un important potentiel électoral qui se reconnaît dans le discours et les idées vertes ( même si ces idées ont largement fait l'objet de compromissions et de renoncements ) .
Pour ce qui est du top ten Ecolo, il faut savoir que ce parti n'est plus fidèle à l'esprit qui présidait au départ, au choix des candidats en fonction de l'exercice d'une stricte démocratie interne rigoureuse.
Une démocratie qui fut jadis basée sur le " Pool" ou le choix de la base.
A ce titre , il faut signaler que de nolmbreuses situations ayant entravé ce principe étaient déjà signalées du temps de la fameuse " ouverture " à la société civile.
Les observateurs gardent le souvenir de la venue inopinée à l'époque de Mustapha OUZEKHTI et de son intronisation TGV en place élégible sur la liste de ce parti à Bruxelles et ce au détriment de militants de longue date.
Ce qui avait provoqué à l'époque le départ de militants de la première heure comme feu Aziz Ben Othman ou Abdellah Dougna.
Et l'on sait quelle fut l'attitude de l'élu Ouzekhti lorsqu'il est parti avec armes et bagages ( mandat de député ) rejoindre le MR.
Fatiha Saïdi fut aussi imposée aux militants du parti comme candidate d'" ouverture" et ainsi positionnée en place éligible.
Elle n'a pas tardé à faire un bras d'honneur à Durant sitôt avoir négocié en stoemelink son transfert au PS .
A Saint Josse, Nurina Balci , inconnue au bataillon Ecolo, a égalemnt été en un temps record imposée comme tête de liste aux communales de 2000 
Au grand dam d'élus fidèles du parti comme Jawad Mantarch et A hmed Mouhssine.
Ces éclaicissements étant, voici les dix noms que je vous propose . Les 7 sortants à l'une ou l'autre exception près, seront réincorporés dans ce top ten:
1- Evelyne Uytebroucke, ministre bruxelloise
2- Christos Doulkéridès, député et président de parlement COCOF
3-Celine Delforge, jeune députée sortante, protégée de la direction d'Ecolo à Bruxelles et proche de Fouad Lahssaini
4- Paul Galand , député sortant et figure " historique" d'Ecolo
5- Dominique Braeckman, députée sortante
6- Yaron Pestat, député sortant et brillant parlementaire
7- Anne Herscovici, ex présidente du CPAS d'Ixelles, ancienne membre dirigeant du parti communiste belge. Venant du stalinisme, cette universiateire de haut vol a brillamment réussi sa reconversion démocratique.
8- Aziz Albishari, cadre d'origine marocaine , formateur au CBAI à Bruxelles, conseiller et ex échevin Ecolo à Ixelles
9- Tamimount Assaïdi , Echevine à Schaerbeek,
10 - Ecolo pourrait être tenté de réediter pour la ennième reprise son " ouverture " vers la " socitété civile en incluant sur sa liste , un cadre d'ouverture ( NPNS ? )
Lorqu'on est maso on l'est pour la vie !
Posté par Khalilcdh à 16:37 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]



Petit rappel de l'engagement " démocratique " de Jean Demannez

Ce sont les blogs qui ont eu raison de Demannez et pas le contraire

---------------------------

Voici ce que disait Demannez ( Le Soir 3 août 2006 ) au sujet des blogs et notamment de ceux qui épinglaient sa politique magouilleuse à Saint Josse

Jean Demannez: "Nous allons tenter d'identifier les auteurs des blogs"

Un conseiller quitte le FDF local et la liste MR

Willy Vanderkeerssen, conseiller communal MR, vient de quitter la locale FDF. Il a adressé une lettre en ce sens au président du FDF, Olivier Maingain, ainsi qu'au président local Francis Impatient. Lors du prochain Conseil, Willy Vanderkeerssen siégera comme indépendant. Il n'est par ailleurs plus candidat pour les élections communales d'octobre.

« La cohabitation avec Francis Impatient devenait impossible car entièrement basée sur des malentendus, justifie Willy Vanderkeerssen.

Le président du FDF rétorque : « M. Vanderkeerssen est devenu conseiller en février 2006, suite au départ de Halis Kokten à Schaerbeek. Contrairement à ce qu'il dit, tous les autres suppléants n'avaient pas quitté Saint-Josse. D'autres auraient pu remplacer M. Kokten mais nous avons voulu donner nouvel élan à notre ami Willy qui fut longtemps malade. Il a pensé que son mandat lui donnait le droit à une place de choix sur la liste. Mais, sur son blog, il a commencé à déblatérer des propos insultants à l'égard de certains membres de la section ».

Des blogs dérangeants
Le blog de Willy Vanderkeerssen propose notamment des liens vers d'autres blogs qui, depuis quelques semaines, semblent en campagne contre de nombreux mandataires et candidats ten-noodois. Derya Büldük, deuxième sur la liste MR, y est ainsi décrite comme négationniste par rapport au génocide arménien. Celle-ci était hier injoignable mais Francis Impatient souligne : « Chacun ses opinions. Seules ses compétences nous intéressent ».
La question des blogs, qui égratignent bien souvent le bourgmestre, a été abordée ce mardi en Collège. « Nous allons tenter de les rassembler et d'identifier les auteurs, explique Jean Demannez (PS). Nous n'avons encore décidé aucune action. Nous ne voulons pas donner de la publicité à des blogs qui ne s'adressent qu'à un réseau restreint, dont les journalistes».Anne-Cécile Huwart
Le Soir 3 août 2006


25 novembre 2008


Bruxellois, non peut être ? est plus fort que Demannez

ET SI … !!
Et si toute cette affaire n'était qu'une grande tentative de manipulation de l'opinion bruxelloise et ten noodoise en particulier?
Et si Demannez, après avoir été consulté pour marquer son accord quant à une investiture comme gouverneur du Brabant, a opté pour un temps de réflexion avant de dire " oui " ou " non " à ceux qui le lui ont demandé ?
Ce qui ne cesse d'interpeller réside dans le fait que le bourgmestre de Saint Josse n'ait pas cru utile de réagir face aux nombreux articles des médias ayant depuis dimanche fait état de son " futur départ " de Saint Josse pour la fonction de gouverneur du Brabant.
Demannez n'est pas (encore) Machiavel, mais le connaissant depuis près de trente ans, je subodore le coup publicitaire monté de toutes pièces par le maïeur de Saint Josse.
Il n'est pas exclu que d'ici quelques jours, Jean Deamnnez annonce, la main sur le coeur, que Saint Josse a été et restera son premier et dernier amour et qu'il n'entend pas céder " aux pressions " qui s'exercent à son encontre  " pour quitter Sa commune.
Dans cette affaire, le silence tant de Moureaux, Picqué que d'Onkelinx, abondamment cités dans les médias pour avoir proposé le maïeur de Saint Josse à cette fonction, ne peut que laisser subodorer le coup publicitaire monté par un Demannez ayant annoncé il n y a guère, son intention de se présenter aux élections régionales bruxelloises de juin 2009.
Si l'épilogue de cette affaire devait être le coup de bluff que je soupçonne , à savoir le refus de Demannez de la proposition que lui a fait Picqué et Onkelinkx, cela démontrera que le Grand Chef blanc est très fort et que le coup de pub - puisqu'on ne parle que de Saint Josse depuis 3 jours - aura pleinement réussi à celui qui se présentera comme l'amoureux fou de sa commune qu'il n'aura jamais accepté de quitter pour tout l'or du Brabant.
Mais si Jean Deamnnez est fort en matière de manipulation, " Bruxellois, non peut être ? " qui vous fait le pari de la main sur le coeur et du refus de quitter sa commune chérie, peut se révéler encore plus perspicace que le bourgmestre de Saint Josse.
En tout cas, je parie mon dentier en or que l'issue de cette affaire qui a troublé Emir Kir et les autres prétendants au maïorat de Saint Josse et qui a fait bouger dans tous les sens, toute la section du PS ten noodois, se clôturera par une déclaration d'amour renouvelée de Demannez à Saint Josse et la fédélité au serment donné aux ten noodois.
Ce qui sera tout gain et bénéfice pour Jean Demannez dans le cadre des préparatifs électoraux du scrutin régional de juin prochain.
 
Cher Jean, ta renonciation à venir à la fonction de bourgmestre du Brabant ne surprendra donc personne depuis la parution de cet article.
LES PARIS SONT OUVERTS
Posté par Khalilcdh à 15:37





25 novembre 2008

Emir Kir bourgmestre

La chasse aux conseillers communaux ten noodois
est ouverte

Il me revient depuis hier que la chasse aux signatures des conseillers communaux ten noodois pour l'investiture du nouveau bourgmestre de Saint Josse est ouverte.
Ce ne sont pas moins de 3 prétendants à ce poste qui se la jouent séductrice auprès des mandataires ten noodois en vue d'obtenir leur paraphe sur un document préétabli indiquant que le signataire " untel " conseiller communal de son état, accorde son suffrage au candidat " untel " pour la fonction de bourgmestre de Saint Josse.
On les croyait deux à vouloir se battre pour cette fonction. Ils sont trois aujourd'hui, tous PS.
Comme quoi, l'appétiti vient en mangeant.
Depuis que l'information en scoop est paru samedi dernier sur " Bruxellois, non peut ?" au sujet du départ précipité de Demannez, de très nombreux "analystes" à la petite semaine ont rué dans les brancards pour avancer leur petit " moi, je savais depuis trois mois " ou encore " j'étais au courant depuis l'été dernier " .
Eh bien, qu'ils sachent que la décision de désigner Demannez au poste de gouverneur du Brabant n'a été prise que fin de la semaine passée.
En effet, les bonzes du PS bruxellois avaient d'abord pressenti une certaine Magda de Galan pour occuper ce poste.
Celle ci avait décliné l'offre car avait elle dit : " Trop peu pour moi !" .
Ca c'était au mois d'octobre passé ( et donc on est loin de l'été 2008 ).
Puis vint le tour de Tomas et de Dupuis, début novembre. Sans parler d'un bref appel fait téléphoniquement à Rudi Vervoort, bourgmestre d'Evere. Même réaction que celle de Magda de Galan face à la proposition de " planque " offerte par Picqué à ces trois mandatires PS.
Ce ne fut qu'en désespoir de cause que le PS se tourna vers un Jean Demannez fatigué,  usé jusqu'à la moelle et s'interrogeant sur une sortie " honorable " qu'il préconisait d'opérer à l'occasion des élections régionales de 2009, en se présentant à cette occasion sur la liste du PS.
Pour cette échéance, Demannez estimait disposer du temps nécessaire pour passer les clés de l'hotel communal à Ahmed Medhoune en tablant sur l'adhésion massive au PS ten noodois de membres provenant d'autres communes bruxelloises ( les statuts du PS permettent ce folklore anti démocratique ).
Faut il le savoir: la vengeance de Demannez ( c'est un homme très rancunier et j'en sais quelque chose ! ) contre Emir Kir figurait toujours dans les pensées les plus intimes du bourgmestre sortant .
Demannez qui avait plus que sa dose de toujours prendre la défense de ses échevins face à une opposition MR-ECOLO assez active, n'en demandait pas mieux.
Et lorsque la proposition lui fut faite, vendredi passée ( et pas avant ) de se planquer jusqu'à l'âge de 67 ans comme gouverneur, il a remecié "le ciel " et le vieux stalinien de Molenbeek, pour l'aubaine ainsi offerte.
Les " dignes " successeurs de Jean Demannez sauront ils se comporter de manière responsable pour éviter de " naufrager " le frêle esquif ainsi maintenu, difficilement , à flot par le GRAND CHEF BLANC ? Seul l'avenir nous le dira.
Mais qu'est qui pousse Anne Sylvie Mouzon, ces derniers jours à bouger plus qu'à son habitude, tentant en coulisse de se positionner comme le " recours" face à l'anarchie qui s'annonce au sein de Ligue ouvrière locale.?
Le salut viendra peut être d' UNE FEMME. Surtout si Moureaux donne à son éternelle protégée, comme elle vient de le lui demander en stoemelink, le coup de pouce nécessaire afin de maintenir à la tête de la commune, UN(E) GRAND(E) CHEF(TAINE) BLANCHE
Je vous le dis, la chasse aux signatures est ouverte auprès des conseillers communaux ten noodois.   
Posté par Khalilcdh à 09:52





23 novembre 2008

La trahison des ten noodois

                         P1000634
Le départ de Demannez: analyse à chaud de "Bruxellois, non peur être ? "
Et si le Cdh Eric Jassin, premier échevin à Saint Josse, faisait un bras d'honneur au PS ten noodois en occupant le poste de bourgemstre faisant fonction de l'entité ?
En s'eclipsant sur la pointe des pieds après avoir promis qu'il effectuera toute la législature à Saint Josse, Jean Demannez, le plus cumulard des mandataires PS bruxellois, vient de montrer le peu de cas qu'il fait des choix et du suffrage des habitants de Saint Josse.
Il avait prétexté son opposition à la "montée " de Kir au maïorat par une boutade frisant le racisme en parlant de la nécessité de maintenir à la tête de la commune, un GRAND CHEF BLANC.
Pour la plupart des ten noodois , sa fuite grassement payée par le PS sera considérée comme une trahison tant Deamnnez se sera battu durant 20 ans, du vivant de Cudell pour s'approprier cette fonction comme l'on tend à désirer une belle femme imprenable, que l'on abandonne sitôt une chaude nuit d'amour passée auprès d'elle.
Il aura affronté Mouzon, pressentie par Cudell au poste de Bourgmestre. Il aura abattu ses proches alliés comme le MR Clerckx qu'il n'a pas hésité à éliminer à la première occasion.
Demmannez laissera derrière lui une section divisée dont les membres se haïssent et se surveillent sans cesse.
Mais de cela, Demannez l'opportuniste n'en a cure. Ce qui compte pour lui, c'est occuper jusqu'à l'âge de 77 ans, une fonction calme comme un long fleuve tranquille.
Bien manoeuvré Jean. Après toi le déluge !!!
Dans un autre registre, le départ de Demannez amènera à coup sûr, et ce sera une première en Belgique, un jeune issu de l'immigration arabo musulmane à occuper la fonction de bourgmestre.
D'autres communes bruxelloises risquent, avant ou après le scrutin communale de 2012 de suivre l'exemple de Siant Josse : Molenbeek Saint Jean avec Mohamed Daïf et Bruxelles Ville avec la très controversée mais néanmoins chérie du PS, Faouzia Hariche.  

23 novembre 2008

Nouveau bourgmestre à Saint Josse

Emir Kir devient bourgmestre de Saint Josse
Les bonzes du PS bruxellois, Picqué, Moureaux et autre Onkelinkx ont décidé de proposer Jean Demannez à la fonction de Gouverneur du Brabant.
De ce fait, Demannez qui a accepté sa nomination à cette fonction - pouvait il la refuser ? - prêtera serment début janvier 2009 pour siéger comme gouverneur du Brabant, fonction davantage protocolaire qu'opérationnelle.
Emir Kir a d'ores et déjà annoncé sa disposition et sa détermination à occupper le maïorat à Saint Josse.
Il s'est déjà exprimé ce matin sur deux postes radio bruxellois, coupant ainsi court à toute spéculation sur la désignation par le PS d'un autre échevin ten noodois à cette fonction.
On le sait, Jean Demannez aurait de loin préféré se faire remplacer par son poulain attitré, l'échevin franc maçon Ahmed Medhoune, très souvent aux abonnés absents à Saint Josse.
Demannez avait mis les bouchées doubles pour que le nom de Medhoune soit le plus cité dans les pages de Joske , le journal local qui est devenu une brochure de promotion du PS local.
Il le désignait à le remplacer à toutes les manifestations locales et aussi à s'occuper de la compétence "Urbanisme" , là où se déroulent les plus grosses magouilles à Saint Josse.
Bref, le départ subit de Jean Demannez dessert royalement les calculs de Medhoune qui misait sur le moyen terme.
De fait, ce départ précipité ne permettra pas de "bien manoeuvrer " pour siffler le maïorat à Emir Kir.
D'autant que Deamnnez va dès demain se préparer à boucler ses valises " Gouvernorales ".
Et laisser les autres ploucs PS à Siant Josse se débrouiller pour son remplacement.
A moins que les barons bruxellois du PS ne décident d'intervenir pour "imposer " leur propre solution quant à ce remplacement.
Contacté par mes soins, Béa Meulemens, échevine flamande plaide pour que le principe démocratique prime les autres calculs mesquins quant au remplacement de Demanez et dit en substance que le poste doit revenir à Emir Kir.
Mais s'empresse de préciser que cette affaire intéresse davantage le PS que son parti à elle, le Spa.
Même son de cloche chez le MR : le conseiller communal bleu , Muhammad m'a déclaré que ce départ précipité trahit le peu de cas que Demannez et le PS font de la volonté des citoyens ten noodois ayant accordé leur confiance à Jean  Demannez qui avait promis d'effectuer toute la durée de son mandat à Saint Josse.
La position du Cdh local ne diffère pas beaucoup de celle des deux partis précités.
On sait que le mandat d'un gouverneur du Brabant est de loin plus grassement rémunéré que celui d'un bourgmestre et qu'il n y a aucune limitation d'âge quant à l'occupation de cette fonction .
On sait aussi que Jean Demannez et ses "amis" à Saint Josse avaient fait ahérer à la section de Saint Josse, des centaines de membres du PS venant des diverses communes de la Région de Bruxelles Capitale et cela en prévision d'un vote de la Ligue ouvrière (PS ) de Saint Josse, devant un jour s'effectuer en faveur de la désignation de Medhoune.
Cette " précaution" avait été prise pour être actionnée comme levier après les élections régionales de 2009.
Pour ceux qui ne le savent pas : le statut du PS permet à n'importe quel membre de ce parti de s'affilier à n'importe quelle section communale du PS même s'il ne réside pas sur le territoire de cette commune.
C'est ainsi que des renforts peuvent être obtenus d'autres commnes en cas de mise en minorité d'un dirigeant du PS ( Deammnnez par exemple ) lors d'un vote local.
Il est vrai que cette disposition est assortie depuis peu d'une petite restriction : le membre ne résidant pas sur le territoire de la commune ne peut participer aux délibérations qu'après une année d'adhésion à la section d'une autre comune.
Mais vous pouvez faire confiance aux secrétaires des sections PS pour magouiller à ce niveau.
Trois scénaris sont possible à Saint Josse :
Ou Emir Kir, plébescité par les ten noodois, parvient à se hisser à la fonction de bourgmestre et tout rentre dans l'ordre au sein de la majorité.
Ou les anti Kir au PS cherchent à imposer par diverses manoeuvres, la candidature de Medhoune. Et là, le risque de voir la, population " marcher" sur l'hotel de ville pour soutenir son "bourgmestre " légitime , Emir Kir en l'occurence.
Ou cela tirera en tous sens avec le risque d'une implosion à court ou à moyen terme du PS ten noodois.
Les jours et les semaines qui viennent nous éclaireront sur les choix et les options qui seront ceux du PS à ce sujet .
Posté par Khalilcdh à 15:44




28 novembre 2008


Si Demannez avait de la dignité ...

Il prendrait sa retraite
Au delà du fait de savoir si- comme le dit Jean Demannez à la Dernière Heure du 26/11/08, je le cite : " Je suis sûr à 99 % de mon départ pour le gouvernorat du Brabant !"-, cette fonction tombera ou non dans l'escarcelle du maïeur de Saint Josse, il est à noter que ce qui relève davanatge du drame personnel, réside dans l'attitude des échevins PS de Saint Josse qui se sont sitôt la "bonne nouvelle claironnée",  tous positionnés pour hériter de la place de bourgmestre "appelée" à devenir vacante.
Tout d'abord, il est mauvais de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ( Que Jean Demannez me pardonne la comparaison !!), mais ce qui est notable réside dans la disposition exprimée par quasi tous les échevins à occuper la place du calife sans verser ne serait qu'une petite larme sur le départ " annoncé " de ce dernier.
De fait, il ne s'est trouvé personne au sein de ce collège pour faire semblant de regretter le départ de Demannez. " Gardez moi de mes amis...!!"
Jabbour avec qui Demannez a partagé de nombreuses aventures communales et extra communales, se dit prêt à assumer la fonction de maïeur en se prévalant de ses états de service et de son "travail abattu" .
Il n'essaie, même  pas pour rire, de retenir Jean Demannez ou de vanter ses mérites et son abnégation au service des ten noodois.
Non, " Qu'il parte ", semble dire Jabbour, je me sens apte à assurer la relève "
Medhoune ne dit pas autre chose et sans le moins du monde tenter de dpersuader un Jean Demannez "sur le départ", à demeurer aux commandes ou de faire semblant de verser une larme hypocrite sur la désertion de celui qui n'a pas cessé de manoeuvrer pour favoriser l'ascension du jeune échevin de la culture, Medhoune déclare : "Je reste en réserve de la république"  Ben voyons!!!
Quelle ingratitude.
Poursuivons la relation de ce drame humain de Jean Demannez envers qui personne parmi ses amis et associés ne semble manifester le moindre regret pour son départ " bidon ".
Azzouzi : " Je suis prêt à assurer l'intérim pour permettre à Kir de demeurer au secrétariat d'état régional" ( il dit cela en espérant du fonds du coeur que Kir rempile à la Région à l'issue des élections de juin  prochain ). Pas bête le Azzouzi!!
On sait qu'Azzouzi n'a quasi jamais eu des atomes crochus avec l'actuel maïeur surtout depuis que ce dernier lui a refusé l'Urbanisme. Mais de là à ne pas faire semblant, même hypocritement, de "regretter" le départ de Jean Demannez, il y a des règles de diplomatie que l'échevin des relations internationales, n'hésite pas à piétiner.
"Qu'il s'en aille, j'assurerai bien l'intérim".
Mouzon non plus, - et l'on sait l'animosité très courtoise qui a toujours opposé Demannez à la très constipée présidente du CPAS -, ne fait pas mystère de son soulagement de voir son ennemi de toujours, quitter le teritoire de la plus petite commune de Bruxelles.
Emir Kir est le seul à avoir souhaité " bonne chance " à son adversaire Jean mais en se positionnant comme le plus naturel et le plus légitime des candidats.
Aucun rassemblement des troupes PS de Saint Josse n'a eu lieu devant l'hotel de ville pour prier celui qui annonce que son futur départ atteint les 99% de probabilités, de rester en place.
Cette pièce relève du drame Shakespearien et renvoie à la plus splendide des solitudes.
C'est le Viel homme et l'amère réalité de l'amitié en politique.
Sauf que dans le rôle du vieil homme, Spencer Tracy faisait meilleure figure
Même l'opposition qui sous d'autres cieux loue l'action de certains bourgmestres, déclare que l'acte le plus positif que pourrait poser Demannez, serait de quitter Saint Josse. ( Ahmed Mouhssine , Ecolo ) .
Le MR n'est pas avare d' ELOGES DOUTEUX à l'attention de l'homme qui a tué Liberty Clerckx.
Si j'étais cet " Homme seul " et trahi par ses propres mandails et autres larbins, j'aurais opté pour le Brabant, certes, mais pour une retraite définitive dans une villa que je pense acheter dans cette belle région.
Demannez a eu la même idée mais avant moi, lui qui a déclenché, tel l'apprenti sorcier, un mécanisme qu'il ne maîtrise plus, et cela est en train de produire le résultat contraire de l'effet escompté.
Moi, cher Jean: Quoi que tu pourrais  penser, je reste ton ami. Puisqu'on se connait depuis les Jeunes Socialistes de Saint Josse ( 1973 ).
Ca ne nous rajeunit pas!!! (Je pousse un soupir ).
Posté par Khalilcdh à 15:38



26 novembre 2008


Perles Demanneziennes

Paroles de Bourgmestre : Auteur Jean Demannez
Propos e Demannez sur le blog Opladis
Une interview réalisée le 25 novembre 2003 par Memogrames sprl, pour compte de Opladis.
Edifiant !
"( ... ) Et, fait remarquable, la population turque de Saint-Josse provient du plateau d’Anatolie, à plus de 90 % d’un même village. Ils ont transposé les coutumes de ce village à Saint-Josse, ce qui explique d’ailleurs parfois pas mal de choses au niveau de leur organisation sociale et économique.
Imaginez que, tout d’un coup, la moitié des habitants de Braine-l’Alleud iraient s’installer au Canada, dans une seule et même ville ! Le maire d'Emirdag, le village turc en question, passe trois à quatre fois par an ici, pour parler à ces gens qui ont tous de la famille là-bas.
Pour se faire réélire là-bas, il mène campagne ici, auprès des habitants de Saint-Josse : c’est quand même quelque chose de surprenant ! "


Commentaire de " Bruxellois, non peut être ?" :

Ce que Jean Demannez oublie de relever réside dans le fait qu'il n'a pas, lui, hésité à effectuer une visite en Turquie en compagnie d'un gros commerçant turc de Saint Josse, en vue de faire sa campagne en Turquie . C'est l'histoire de la paille et de la poutre.
On l'aura relevé, Demannez, en parlant des "Turcs", utilise l'expression " Ces gens "

Jean Demannez poursuit :  toujours dans "Paroles de bourgmestre .
(... ) Au niveau des marocains, c’est la même chose. Ce sont essentiellement des gens de Tanger. Donc, ils reproduisent aussi tous les phénomènes sociaux de leur région d’origine, en ce compris le rejet de quelqu’un originaire de Marrakech, de Casablanca ou du plateau de l’Atlas, parce que ,là-bas, ce sont des étrangers à Tanger. Et ici, ils le restent pour les Tangerois de Saint-Josse. C’est important sur le plan politique parce qu’il n’y a pas un bloc compact de « non-belges »,


Commentaire de " Bruxellois, non peut être ?"
Busé, Jean : la majeure partie des Ten Noodois issus du Maroc sont des jeunes de seconde et de troisième génération .
Ils sont issus de familles de Nador ( Rif ), d'Oujda ( Est , frontière algérienne ) et accessoirement de Tetouan et de Tanger . 
On y trouve également des Casablancais en nombre non négligeable. Une vraie mosaîque représentant toutes les régions du Maroc .
Et donc ta comparaison avec Emirdag, c'est nul
Ce qui est par contre vrai réside dans le fait que quasi tous les échevins, conseillers communaux et les autres mandataires ten noodois issus du Maroc sont originaires de Tanger. Bien que cela relève de la pure coïncidence, cela est en revanche un réel déséquilibre.
Sont issus de Tanger, les mandataires suivants : Azzouzi, Jabbour, Smahi, Medhoune, Ben Abdelkader, Boughaba, Azmani.
Seul Ahmed Mouhssine n'est pas issu de cette région du Maroc.
Ahmed Mouhssine est d'ailleurs le seul mandataire issu de l'immigration marocaine qui assume entièrement sa belgitude, n'hésitant pas à aborder toutes les questions intéressant l'ensemble des composantes de la population ten noodoise.
C'est l'un des rares mandataires à ne pas jouer sur le vote éthnique contrairemnt à tous les autres.


Paroles de Bourgmestre " Les Belges entre guillemets "Demannez poursuit sur Opladis :
Tous ces gens sont devenus, pour la plupart, Belges.
La population de Saint-Josse est belge à 64 %. Mais cela ne veut pas dire grand-chose.
La carte d’identité belge n’implique pas pour autant que les gens n’aient pas conservé le mode de vie et les traditions propres à leur pays d’origine.
A Saint-Josse, il n’y a plus que 20 % de la population dont le grand-père était belge.
Pour 8 concitoyens sur dix, l’aïeul était un immigré : français, italien, turc ou marocain, espagnol, etc.
C’est donc un brassage culturel excessivement important, avec, qui plus est, une population jeune.
Commentaire de "Bruxellois, non peut être ?"
     
La population de Saint-Josse est belge à 64 %. Mais cela ne veut pas dire grand-chose. ( sans commentaire !) . Cela ne vous rappelle pas la grande cheftaine blanche de Huy ?
Posté par Khalilcdh à 22:41 



10 février 2007


Un croquemort bien sympathique

Les derniers mandats au sein des intercommunales sont tombés à Saint Josse. Notre sympathique conseilller communal frais émoulu Farid Kessas a entre autres mandats obtenu celui d'administrateur au cimetière musulmans d'Evère ( parcelle d'inhumation pour musulmans).Il faut savoir que vers la fin de cette année Le représentant de Saint Josse, en l'occurrence Monsireur Kessas sera appelé à assurer la présidence de l'intercommunale d'ihumation à la quelle 10 communaes setrouvent assaciées. Cette présidence est exercée à tour de rôle et sa durée est de 6 mois.
Rétroactes:
Si l'intercommunale d'ihumation a été fondée le 22 décembre 1999, cet espace destiné à accueillir les dépouilles des défunts musulman ( 4 hectares et 1%) a été inauguré le 15 avril 2002, par les représentants des 5 communes m'ayant fondé, à savoir: Schaerbeek ( initiatrice de l'idée), Bruxelles Ville, Molenbeek Saint Jean, Saint Josse et Berchem Sainte Agathe. 
3 autres communes ont adhéré par la suite à cette intercommunale : Ixelles, Ganshoren et Saint Gilles.
Andelecht a inauguré l'année passé au sein de son cimetière une parcelle destinée à l'inhumation des défunts musulmans.
Cette intercommunale est composée d'autant d'administrateurs que d'associés ( communes).
Le mandat des administrateurs est aligné sur celui des conseillers communaux désignés pour sièger au sein du CA ( 6 années ). Il est rémunéré par un jeton de présence ( 250 euros par réunion )
L'intercommunale a été créée pour une durée de 30 ans renouvelables.
Les tarifs pour l'nhumations se présentent comme suit:
Tombe individuelle: ( adultes ) 1900 euros ; Tombe familiale : 1er inhumé, 1900 euros et pour les suivants 950 euros chacun.
                          ( enfants ) + d'un mois : 950 euros et - d'un mois : 475 euros
Le directeur du cimetière est Monsieur / Ludo BECKERS qu'on peut joindre au tel 02. 726 33 43 ou au fax : 02.766 33 23 .
QUELQUES OBSERVATIONS:
Les tarifs d'inhumation sont relativement élevés surtout pour des personnes démunies ou à revenu faible.
Cependant, des assureurs peuvent vous informer sur les différentes formules d'assurances destinées à couvrir tout ou partie den l'opération d'inuhmation. Puisse Farid Kessas qui a fait preuve de beaucoup de diponibilité auprès des familles ten noodoises précarisées, axer son travail au sein de cette intercommunal sur la facilitation des conditions financières d'inuhmation.
Le mandat de 6 mois à la présidence de l'intercommunale me semble relativement réduit pour permettre au président de marquer de son empreinte l'action du CA. 1 an me semble un minimum pour l'exercice de cette fonction. La durée du mandat a été décidée pour permettre à tous les administrateurs d'assumer durant la durée de la législature communale la fonction de la présidence. L'argument me semble court.
L'ihumation de plusieurs personnes dans la même tombe ( à étages ) me semble constituer un frein pour les familles musulmans habituées dans leur pays d'origine de disposer d'une tombe par personne défunte.
Il est vrai en revanche que l'espace mis à la disposition des musulmans n'est pas extensible à l'infini.
Ces remarques et d'autres ont déjà été adressées en son temps à Mohamed AZZOUZI, lorsqu'il assura la présidence de cette intercommunale et appremment pas grand chose n'a véritablement bougé dans le sens de rencontrer ces observations.
Gageons qu'avec notre nouvel administrateur ten noodois, les attentes des musulmans quant aux conditions d'accès à ce cimetière seront assouplies.
Posté par Khalilcdh à 18:29 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]



20 décembre 2006


Rififi au CDH de Schaerbeek

Etienne Delforge a remis sa démission comme président de la section cdh de Schaerbeek entre les mains de Denis Grimberghs. Motif de cette démission: Désaccord total sur le préaccord passé entre le même Grimberghs et Onkelinkx quelques mois avant les élections du 8 octobre passé.
C'est en tout cas le motif officiel invoqué par Eienne Delforge. Mais lorsqu'on gratte un peu on apprend que le même DELFORGE était comme vous et moi,  bel et bien au courant de ce préaccord et espérait comme les autres CDH de Schaerbeek partager le pouvoir avec la Ministre de la Justice au sein du collège des bourgmestre et échevins à venir.
Mais lorsque l'affaire a foiré grâce à la "trahison" de Durant, tous les militants du CDh ont décidé de scruter l'horizon pour dénicher un responsables de tout ce gâchis.
Ce que les militants du cdh schaerbeekois reprochent à leur tête de liste, réside d'abord dans la lenteur avec laquelle il s'est comporté lorsqu'il avait fallu illico donner une réponse au tandem Clerfayt-Durant, le soir des élections lorsque les deux futurs alliés lui avaient demandé d'embarquer le CDH dans la majorité qu'ils venaient à peine de sceller.
Denis Grimberghs, pris de scrupules à l'égard d'Onkelinkx et ne voulant probablement pas compliquer la tâche pour Joelle Milquet à la Ville de Bruxelles traîna les pieds et rata l'entrée de sa section dans l'attelage majoritaire schaerbekois.
Il aurait selon moi sans grosses difficultés réussi à convaincre l'ex liégeoise de la justesse d'une telle décision puisque les carottes étaient cuites et que avec ou sans le cdh la majorité était déjà scellée.
Certains au cdh schaerbeekois soupçonnent Denis Grimberghs de déloyauté à l'égard de Halis Kokten et n'hésitent pas à prétendre que le refus de Grimberghs de se joindre à cette majorité était destiné à bloquer une éventuelle revendication d'Halis quant à un poste d'échevin.
Toujours est il que le même Halis est depuis quinze jours aux abonnés absents et ne veut plus entendre personne parmi les responsables du parti qui "le laissent tomber". Il n'a même pas assisté au dernier conseil communal et boude la rue des 2 églises.
Hier, lors de la réception organisée au cdh pour les mandataires du parti, seule Mahinur était présente. Les autres membres du cdh de Schaerbeek brillaient par leur absence à cette importante réunion.
Info de dernière minute: Souad BENABDELKADER, élue à Saint Josse a été repêché au cabinet de l'échevine PS de Bruxelles ville, Karine LALIEUX.   
Posté par Khalilcdh à 22:11 - Commentaires [2] - Rétroliens [0] - Permalien [#



17 décembre 2006


Willy est ( presque ) sauvé!

Comme vous avez pris l'option de donner votre langue au chat, je me trouve dans l'obligation de satisfaire votre curiosité (malsaine ) et d'abroger ces moments d'attente. L'homme des cerises ( des cerises en décembre!!?) est bel et bien l'un des heureux ( il ne faut pas beaucoup pour certains pour être au comble de la félicité!) presque élu au conseil de l'aide sociale du CPAS de Saint Josse.
De son nom de scène, Willy Vanderkeersen, l'ex conseiller communal ayant rejoint l'attelage FDF au Conseil communal de SAINT Josse en toute fin de législature sera bel et bien mandataire CPAS de Saint Josse à partir de mars prochain. Lui qui me vouait aux gémonies lorsque je lui annonçais au mois d'août 2006, tenir l'information de source sûre et qui n'hésitait pas à me mettre au défi de citer mes sources PS quant à cette information.
Eh bien, puisque nous y sommes, je peux lui dire que cette information m'avait été comminiquée par la présidente du CPAS herself lors d'une petite conversation banale ayant à l'époque trait à d'autres choses.
Voilà l'explication de la dynamique vanderkeersienne de défense de la liste LB ayant été relevée par les citoyens observateurs de la chose politique à Saint Josse.
Une sacrée revanche sur Impatient et sa bande amarrante qui a coulé pic sans grand espoir de réapparaître avant bien longtemps sur la scène ten noodoise. Exit le FDF. A moins qu'Olivier Maingain ne décide dans cinq ans de réediter à Saint Josse son exploit Woluwéen. Qui sait ?
Posté par Khalilcdh à 20:32






15 décembre 2006


Tiens, on l'avait oublié!! Celui là.

Eh, oui! Dans les turbulences liées aux élections du 8 octobre et à l'affaire Kir, ainsi qu'aux tractations entourant la bagarre autour des mandats d'échevins, on l'avait un peu oublié.
Pourtant, durant les débats de la campagne des communales passées, il s'était fait fortement remarquer par une incisive acérée contre son ex chef de file l'ayant écarté de la liste pour ces mêmes élections.
Il a alors tant bataillé pour être reconnu à "sa juste valeur" par la liste du bourgmestre mais comme roue de secours par la suite. Il a prétendu à l'époque contre toute évidence vis à vis de  ceux qui l'accusaient de frotter le col au PS pour recevoir un mandat paracommunal après les élections. Il avait nié toute vélleité de positionnement dans ce sens.
Mais son long nez qui n'arrêtait pas de s'allonger, le trahissait chaque fois qu'il intervenait sur les blogs "politiques"!
Si à ce stade de la présentation, vous n'avez pas encore deviné de qui il s'agit alors qu'il est un grand copain de TrakNart, c'est que votre mémoire ne vaut pas une queue de cerise!!
Je continue donc en vous disant qu'il était obnubilé par le montant du jeton perçu par les conseillers à telle enseigne qu'il le répétait à tout bout de champ. Eh bien, sachez que notre grand ami a été désigné par la liste du bourgmestre pour siéger au conseil du Cpas de Saint Josse à partir de mars prochain.
Il était Impatient de connaître l'attitude du PS ten noodois à sa requête visant ce poste.
Eh bien, c'est fait et c'est officiel: il sera présenté au vote de la séance du Conseil communal du 18 décembre et son élection constitue une formalité. Notre ami ex amarrante siégera au CPAS au grand dam de celui qui voulait dans une vie antérieure, devenir président de ce même CPAS. Ce fut lors des tractations secrêtes du mois de septembre passé avec Zoé  la végétarienne qui elle briguait plus haut et Geoffroy, le fantôme ( pas de l'Opéra) mais du collège, qui lui, tentait de s'accrochar vaille que vaille à sa place dans une majorité alternative.
Vous donnez votre langue au chat?
Il s'agit bel et bien comme vous l'aurez bien deviné de .........La suite au prochain épisode!   
Posté par Khalilcdh à 18:00 



13 décembre 2006


Hava monte , Abdallah descend

C'est officiel, l'info vient de tomber il y a peu: Hava Ardiclic a pris la décision de siéger comme échevine en lieu et place (provisoirement) du secrétaire d'Etat Emir KIR. Elle prêtera serment ce lundi 18 décembre
Ce fut une décision difficile à prendre dans la mesure où Hava va "perdre" sur plusieurs tableaux et surtout sur le plan de son avenir professionnel. Mais c'est sa décision et il faut la rspecter.
D'abord, Elle n'est nullement assurée de retrouver son emploi à la zone de police le jour où elle devra céder l'échevinat à E.KIR.
Ensuite, elle perdra sûrement de l'argent dans la mesure où sa nouvelle fonction va lui rapporter moins que le salaire qu'elle touche à la zone de police. Sans parler du problème lié à l'ancienneté de la nouvelle échevine.
D'autant que les frais inhérents à cette fonction seront d'office plus élevés ( il va bien falloir qu'elle paie quelques verres par ci par là ( je suis preneur), si pas des repas ( je suis re-preneur) ou des notes de Gsm un tantinet plus conséquents qu'à l'heure actuelle
Et enfin, le risque pour elle est grand de voir débarquer avant 2009, date des prochaines élections régionales, un KIR contraint à la démission de par ses nombreuses casseroles ( perte probable du procès intenté contre PYL et KOKSAL, attaques tous azimuts contre lui au parlement régional par l'opposition...).
A moins que contraint à la démission de son poste de secrétaire d'Etat, Kir ne soit également, par cohérence obligé moralement de jeter l'éponge à Saint Josse. Mais là, c'est vendre la peau de l'ours avant de l'avoit tué. Car s'il se comporte de cette façon honorable, tué il sera.
Quant à Boughaba Abdallah, les choses deviennent plus claires: même s'il fait le cachottier et traîne en longueur avant d'annoncer ce dimanche 17 décembre ( date limite et buttoir) sa démission du conseil communal, il a déjà informé qui de droit de cette décision.
Donc Exit Abdellah qui siégera probablement comme administrateur au Habitations bon marché.  C'est toujours ça de glané. Ca lui permettra de récupérer le fric dépensé durant la dernière campagne.
Posté par Khalilcdh




10 décembre 2006


Pour Emir Kir, il y a passé et Passé

Le secrétaire d'Etat E.Kir vient d'annoncer ses projets pour 2007 en matière de restauration des monuments et sites faisant partie de notre patrimoine bruxellois. L'enveloppe budgétaire dégagée pour ces projets atteint le montant de 24 millions d'euros. Ce montant n'a pas cessé de progresser passant de 17 à 24 millions entre 2004 et 2006.
Ces montants sont donc destinés à passer à l'action concrète pour la restauration de nombreux monuments et sites classés auparavant.
Un montant de 1.7 million est destiné à promouvoir la sensibilisation de la population au respect et à la connaissance de ce patrimoine. Les écoles seront les premières visées par ces moyens.
Si l'on peut qu'applaudir cet effort tendant à préserver des pans entiers de notre histoire bruxelloise, il est à regretter profondément que le même secrétaire d'Etat apporte sa caution au démantèlement d'un monument autrement plus important sur le plan symbolique dans le cadre de l'histoire universelle par rapportà laquelle, en tant qu'êtres humains nous sommes d'une manière ou d'une autre associés.
Il s'agit du monument érigé à Bruxelles en mémoire aux millions de victimes arméniennes génocidés entre 1915 et 1921.
En signant pour la démolition d'un tel monument E. Kir casse toute l'action qu'il mène en faveur du patrimoine moderniste, Art Déco ou Art nouveau, si importants soient ces préservations.
L'histoire retiendra surtout comme elle ne l'a pas oublié depuis 1915, la lâcheté et la langue de bois d'EKir quant à la caution qu'il apporte à la négation de ce génocide.
C'est à lui de choisir. Revenir sur la voie de la marche de l'histoire ou emprunter celle plus tortueuse et abjecte de la négation
Posté par Khalilcdh à 11:21




06 décembre 2006


TRIPARTITE A SAINT JOSSE

On n'est pas loin de la réalité lorsqu'on précise qu'à Saint Josse, le collège des bourgmestre et échevins se compose de quatre partenaires politiques:
Car en dehors de la coalition visible PS - CDH, d'autres partrenaires politiques siègent au sein de cette instance. En effet, il n'est un secret pour personne que Béa roule en réalité pour les écolos. On le verra d'ailleurs incessamment sous peu lorsque les informations de première main émanant du collège donneront à Zoé et consorts de précieux éléments pour construire leurs interventions au conseil communal ou pour dénoncer des pratiques susceptibles de concerner les autres partenaires du collège. Un vrai cheval de Troie.
Ma main à couper que d'ici à pas longtemps, des frictions entre Demannez et Béa envenimeront la vie au sein du collège. Et il ne faut pas être madame soleil pour le pressentir. Béa trouvera bientôt que Demannez est un affreux bourgmestre de droite, comme elle l'avait affirmé sans broncher à la veille du scrutin du 8 octobre. Cette conviction n'est pas prête de quitter celle qui qualifia KIR de véritable homme de gauche.
Autre partenaire au sein de collège, l'ambassade de Turquie qui agit par procuration via E.KIR. Ne constitue t il pas au sein du PS, le bouclier anti condamnation du génocide arménien ?
Je vous le dis et vous aurez le loisir de le vérifier dans pas longtemps: C'est une véritable quadripartite qui dirige Saint Josse.
Kir risque de perdre encore des plumes si Hava renonce à prêter serment le 18 décembre. Ca sera un ou une suppléante non turc ( que) qui la remplacera. Mais c'est un peu tôt pour conclure car d'après mes informations, le secrétaire d'Etat se démène comme un beau diable pour procurer un job à Hava afin de lui permettre de sièger au collège.
Rendz vous le 18. 
Coups durs pour les subsahariens : Mampaka a été descendu à Bruxelles Ville et Ilunga ne siège plus à Saint Josse. Les seuls mandataires originaires d'afrique subsaharienne ont mordu la poussière après le 8 octobre passé. L'élection de José Kabila ne semble pas porteuse de chance pour ces élus. Notez que pour ce qui est de la note astronomique de Bertin, il fallait être un peu indulgent car pour un africain, la palabre est sacrée.




04 décembre 2006


La femme à barbe

"Ma chatte n'a pas de nom" , ainsi démarre l'histoire que Jean DEMANNEZ a conté AU QUTIDIEN BRUXELLOIS " LA CAPITALE " . Précisant que sa chatte est une petite boule blanche et sourde. Que la chatte de Jeanne DEMANNEZ soit blanche, là rien d'étonnant. Il n' y a qu'à regarder la chevelure du chef blanc pour imaginer la couleur de sa chatte, mais qu'elle ait la forme d'une boule et sourde qui plus est, cela est difficile à pénétrer l'imagination.
J'avoue avoir déjà entendu que certains hommes politiques étaient aséxués mais de là à imaginer un bourgmestre parlant de sa chatte, il faut qu'on éclaire un peu ma lanterne ( c'est le nom de l'actuelle Capitale. Vous voyez ce que je veux dire? ).
Les Saint Josse ten noodois seraient étonnés et peut être ravis de savoir qu'ils sont dirigés non pas par un grand chef blanc , mais bien par la femme à barbe. Cela est d'autant plus réjouissant que Nezahat Namli n'est désormais plus la seule de la gente féminine à siéger au sein d'un collège qui brillait par sa masculinité.
Mais bon Dieu, comment celà est il arrivé et quand cette métamorphose a bien pu se produire.. C'est peut être un coup du sort jeté sur notre maîeur par Dora ILUNGA ou Viorica ILIESCU. OU TOUTES LES DEUX PEUT ËTRE! Va t en savoir.
En tout c'est désormais le nouvel échevin du tourisme qui va être ravi avec cette attraction ten noodoise pour le moins ORIGINALE.
Ok! Mais sourde, une chatte blanche et sourde. C'est évidemment du deuxième degré et cela signifie un félin en pleine ménopause qui ne sait plus à quel démon du midi se vouer tant il ( elle ) carbure non pas au mazout mais à l'huile de soja.
La science est aujourd'ui capable du meilleur mais également du pire. Et le pire ne peut arriver qu'à Sein J'ose. Ah! en parlant de féminité j'avais oublié de signaler la présence de Béa au sein ( toujours ce sein) du collège. Mais là je l'avais fait exprès!
Tiens, Moureaux a parlé aujourd'hui de modifier sa vision du recrutement et du clientélisme allochtone ! Oui, Chiche! Qu'il commence par virer E KIR et peut être pourrais je faire semblant de le croire. Sans cela, je voterais peut être pour Reynders. Lui au moins n'a pas été par 4 chemins en qualifiant le PS de formation semblable à l'extrême droite. C'est ce qui s'appelle appeler " une chatte, une chatte".





02 décembre 2006


Tout le monde était là, sauf....

25 des 27 conseillers ten noodois ont prêté serment le 1er décembre 2006 entre les mains de Demannez. Tout s'est passé dans une ambiance plutôt positive comme Jean DEMANNEZ l'avait préconisé. Seules les interventions des porte parole d'Ecolo et du MR semblaient, selon des témoins présents, contrarier le bourgmestre. Mais c'est la règle du jeu.
Les échevins pressentis ont tous été installés dans leurs fonctions. Emir KIR, après avoir prêté serment comme échevin a annoncé son empêchement et son remplacement par Hava ARDICLIC. Cette dernière qui était absente ne semble pas encore décidée à effectuer ce remplacement de peur de ne plus retrouver sa fonction de médiatrce policière après le terme de ce remplacement. Le PS essaie de lui trouver un point de chute susceptible de lui permettre de prêter serment à la séance du conseil communale du 18 décembre prochain.
Le Cdh, Abdallah BOUGHABA, absent à cette séance de prestation de serment, est dans la même situation. Une rallonge lui a été donnée jusqu'au 18 décembre pour se déterminer. Ou bien il aura d'ici là trouvé un job susceptible de lui permettre de pouvoir siéger au conseil communal ou bien il devra démissionner et laisser sa place à Agathe Suisse. Un vrai dilemme pour cet élu qui savait depuis plus de six mois sa situation insoluble mais qui a tout de même investi une énergie folle dans la campagne des dernières communales.
Quelques curiosités lors de ce conseil:
1- Alors que tout le monde s'attendait à ce que les échevins soient élus majorité contre opposition, par les  conseillers communaux, c'est à dire par les 19 conseillers de la majorité présents, on a assisté à l'élection de certains échevins par plus de voix que ne comptent les rangs de la majorité. Bizarre!
Pour Béa Meulemans qui obtint plus de 22 voix, les choses peuvent s'expliquer par un apport du vote Ecolo sur la liste duquel figurait son mari et pour lesquels Béa s'était battue pour les inclure dans l'actuelle majorité. Demannez n'en a pas voulu. Jassin aussi a eu droit à 20 voix et donc à une voix de plus que celles de la majorité actuelle. Là, je n'ai pas d'explication à vous fournir. Mais merde, vous pouvez aussi faire un effort pour oser une explication.
2-Si Hava décide in fine de ne pas remplacer KIR, que risque t il de se passer ?
Soit c'est Kadir qui monte ( parce que la logique voudrait que ce soit un élu issu de la communauté turque qui acquiert ce siège) et alors cela fera râler Emir KIR qui a d'emblée écarté Kadir au profit de HAVA. Si c'est une autre logique qui est suivie, KIR apparaitra comme un traître à sa communauté et devar s'en expliquer. Comme s'il n'avait pas assez d'ennuis comme cela. Mais ça, c'est son problème.
Un remplacement eut lieu en séance, puisque l'élu néerlandophone d'Ecolo fut remplacé par Zohra AZMANI que je félicite au passage.
Mais maintenant que tout cela a eu lieu je peux vous faire part de ma réflaxion concernant l'option prise par DEMANNEZ de s'ouvrir au Cdh alors qu'apparemment qu'il n'en avait aucune obligation. APPAREMMENT SEULEMENT!
Détraompez vous, ce n'est pas le cdh qui obtient une faveur de DEMANNEZ mais c'est le bourgmestre qui sauve sa tête par cette alliance. Je m'explique: Sentant de grosses réticences se manifester au sein d'un groupe de sa majorité amené par KIR, AZZOUZI, MOUZON et quelques autres élus PS dont Souad BENABDELKADER qui ne parvient pas à pardonner à DEMANNEZ sa mise à l'écart lors du dernier scrutin; réticences qui allaient compromettre la collecte des signatures nécessaires à son investiture, Jean, en bête politique se tourne vers Jassin et ses précieuses 5 mandats indispensables à cette investiture. Les opposants à DEMANNEZ au sein de son parti firent alors leurs comptes et concluent à l'impossibilité de mettre DEMANNEZ en difficulté à cause de ces voix du Cdh,et se résolvent à contrecoeur à signer en espérant rebondir contre le maîeur le moment venu. Demannez est donc redevable au cdh de ce précieux soutien.
De fait, " chat échaudé craint l'eau froide" et Demannez, ayant en mémoire les soubresauts qui affaiblirent sa dernière majorité a tenu à se prémunir contre les traîtrises possibles pouvant provenir de ses propres rangs. D'où l'alliance avec le CDH plus fiable aux yeux du maïeur que les ECOLOS. Les concernant, le chef blanc n'a pas oublié la tentative de majorité alternative imaginée par le MR et les écolos quelques semaines avant le scrutin du huit octobre; majorité alternative devant placer Zoé GENOT à la place du calife Jean. Et puis tout compte fait, Ecolo ne dispose que de trois sièges et n'est susceptible de protéger DEMANNEZ contre un éventuel putch KIRISTE que médiocrement.
D'autant que DEMANNEZ et JASSIN ont signé un document par lequel ils s'engagent à n'accueillir aucun transfuge provenant de l'un des 2 partis de l'actuel majorité. Je vous le dis, les gars: Emir KIR n'a qu'à aller se rhabiller.          
Posté par Khalilcdh à 21:09

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire