dimanche 31 mai 2015

Du couscous sur les ondes


Une fiction-documentaire sur l'expulsion de jeunes immigrés.
Film de Mirko Popovitch 1983

A la base Taha (quartier Nord de Saint-Josse-ten-Noode) qui travaillait comme directeur de la maison de jeunes Le Clou (rue de la Poste 49) a engagé Hassan Baaza pour son premier emploi en tant qu'animateur en lui demandant quelles activités il pouvait réaliser. Réponse : le basket et la vidéo. Il lui lance un défi : construire une équipe de basket puis lancer un projet de vidéo. L'équipe de basket a été créée et Taha a contacté Christian Van Cutsem (fondation Joseph Jacquemotte) et l'a invité à la maison de jeunes. Ensemble ils ont décidé de faire une fiction. Ils ont commencé par des ateliers d'écriture (Younes E., Mohammedi S., Kamel B., Hassan B.) pour produire un scénario. Le scénario choisi se trouve au début de ce film (micro trottoir dans la rue neuve). Un des membres a eu des problèmes avec la justice et l'histoire a été réorienté comme expliqué au début du film.  Je vous laisse le découvrir.

Le film aborde les thèmes de la critique de la société de  consommation, la discrimination à l'égard des minorités, notamment au niveau de l'audiovisuel et la présence dans les médias mais aussi le développement local à travers les maisons de jeunes d'activités pour aider les enfants à développer leur savoir et valoriser leurs compétences sans avoir recours à des outils commerciaux (l'"occupationnel" : consoles de jeu vidéo, télévision, gadgets, etc.)

Le film montre qu'il est possible d'atteindre un objectif avec peu de moyens à force de travail et de motivation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire