jeudi 22 juin 2017

Thierry Balsat soupçonné d'escroquerie

Thierry Balsat (conseiller communal indépendant) soupçonné d'escroquerie
Tout est parti d'une publication Facebook relayée sur le très connu groupe Troc - Échanges - Ventes - Débrouilles - Discussions (Officiel-Belgique). La publication (datant du 14 juin 2017) était celle d'une dame qui raconte avoir été arnaquée par le conseiller communal qui s'était présenté avec la casquette de son asbl ONHU. Le conseiller communal se défend, nous avons partagé le lien vers son droit de réponse en bas de cet article. Mardi matin (20 juin), le collège des bourgmestre et échevins a informé le parquet sur l’ASBL ONHU : ils estiment que le conseiller communal se sert de son asbl et son statut de conseiller communal pour abuser de personnes démunies et ils ont relevé certaines irrégularités dans la gestion de l'ASBL.


Article DH
http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/saint-josse-un-conseiller-communal-soupconne-d-escroquerie-59498ccbcd70e30bb2712ed4

Un élu soupçonné d’escroquerie
La Dernière Heure/Bruxelles - Mer. 21 jui. 2017, Page 23
Conseiller communal de l’opposition à Saint-Josse, Thierry Balsat (GIC) fait l’objet d’une plainte pour escroquerie et abus de faiblesse. Celle-ci a été déposée le 30 mai dernier par Latifa Bouzid qui affirme avoir versé un montant de 500€ au mandataire local qui lui aurait promis en échange un logement social. Plusieurs mois après cette transaction, Latifa Bouzid qui se trouve toujours sans domicile fixe accuse Thierry Balsat de l’avoir escroquée en prétendant travailler pour le service de l’urbanisme. Sur les réseaux sociaux, l’élu local avait fermement démenti ces accusations d’escroquerie. Celui-ci se disait notamment en possession d’une attestation sur l’honneur signée par Latifa Bouzid prouvant qu’aucune transaction n’a eu lieu. Mais cette histoire dans laquelle deux versions s’opposent vient de prendre plus d’ampleur puisque le collège des bourgmestre et échevins de Saint-Josse a décidé de communiquer au parquet de Bruxelles des faits commis par Thierry Balsat et son ASBL O.N.H.U. susceptibles d’infraction pénale. Considérant que Thierry Balsat use de son statut de conseiller communal et agit sous le couvert d’une ASBL pour soutirer de l’argent à des personnes en situation précaire, la commune estime qu’il est de son devoir de porter ces faits à la connaissance de la justice. Dans son avis transmis au parquet, la commune indique que l’ASBL de Thierry Balsat présente plusieurs irrégularités comme l’absence de comptes annuels et des actes de nomination des administrateurs. Selon nos informations, la commune détient également une preuve touchant au fond de l’affaire. Il s’agirait d’un échange de SMS. “Alors que je lui demandais de me remettre l’argent, il m’a répondu qu’on irait encore voir un appartement. À aucun moment, il ne m’a demandé de quel argent je parle. Dans mon désarroi, je lui ai fait confiance et il m’a fait signer de nombreux documents. Du coup, j’ai peut-être signé un papier disant qu’il n’y avait pas eu de versement. Mais cela ne tient pas debout de faire signer un tel papier !” , explique Latifa Bouzid. De son côté , Thierry Balsat est formel : son ASBL est parfaitement en ordre et il n’a jamais soutiré de l’argent à cette dame. À ses yeux, il s’agit d’une vengeance du collège à la suite de l’intervention de son ASBL dans le dossier de la prostitution pour prendre la défense des propriétaires de carrées. “Le bourgmestre Emir Kir se comporte comme un dictateur. Lorsqu’on le contrarie, il utilise des moyens de pression telle que cette plainte. C’est juste un prétexte pour décrédibiliser un élu jugé gênant en vue des élections de 2018. La commune n’a pas à s’immiscer dans cette affaire : ça sent le règlement de comptes à plein nez !”




Article dans "La Capitale"
http://bruxelles.lacapitale.be/94439/article/2017-06-19/lelu-ten-noodois-thierry-balsat-nie-toute-arnaqu
Latifa Bouzid, mère de famille de 57 ans vient de déposer une plainte pour abus de faiblesse contre Thierry Balsat. Elle accuse le conseiller communal à Saint-Josse, de l’avoir arnaquée en lui demandant plus de 500 euros pour de l’aide dans des démarches de relogement. Celui qui est aussi secrétaire de l’ASBL ONHU, aurait alors disparu avec l’argent, sans jamais venir en aide à Latifa. Une version que Thierry Balsat réfute, preuve à l’appui. (...)

http://bruxelles.lacapitale.be/95412/article/2017-06-21/saint-josse-le-college-informe-le-parquet-sur-lasbl-onhu
Comme nous vous l’annoncions dans notre édition du lundi 19 juin, le conseiller communal de Saint-Josse-ten-Noode, Thierry Balst est au cœur d’une sombre affaire d’escroquerie et d’abus de faiblesse. Latifa Bouzid, une mère de trois enfants, récemment veuve, accuse l’élu de l’avoir arnaqué de 500 euros en échange d’une aide pour obtenir un logement. Celui qui est aussi secrétaire de l’ASBL ONHU, aurait alors disparu avec l’argent, sans jamais venir en aide à Latifa. 

Publication de la victime sur Facebook
On constatera que même le frère de Thierry Balsat (P. B.) viendra laisser un commentaire sous la publication de cette dame en disant : "un escroc de plus et en plus c'est mon frere il me degoute, il me fait honte, il ne merite pas d'etre mon frere, je ne suis pas musulman mais je respecte les autres et ce n'est pas une question de religion il faut changer les mentalitées et surtout ne pasz profiter du malheur des autres". Plusieurs commentaires de soutien à la victime ont été postés.



Droit de réponse de Thierry Balsat
En plus de son communiqué, il a également publié sur Facebook des documents (document immobilier, attestation sur l'honneur) concernant cette histoire. Nous ne pouvons pas le publier ici dans son intégralité étant donné que le communiqué contient de nombreuses informations d'ordre privé concernant la victime.

Copie de la publication de la victime
🚨Dépot de plainte pour abus de faiblesse🚨
Bonjour,
J'ai perdu mon appartement, dans mon malheur et dans l'urgence, j'ai été dirigé vers plusieurs asbl afin de trouver un logement. On m'a ainsi présenté Mr Thierry Balsat.
Cette personne travail dans l'urbanisme et est un marchand de sommeil. Ne faites pas comme moi, à savoir que je lui ai remis une somme d'argent, qui soit disant était destinée pour un acompte de garantie locative. Je pensais tomber sur la personne qui pourrait me trouver un appartement étant donné que c'était son domaine professionel. Ne faites pas comme moi, car il y'a des personnes mal intentionnées et malhonnêtes qui jouent sur le malheur d'autres personnes pour leur soutirer de l'argent.
Cette personne ne s'est pas rendu compte des problèmes qui ont été engendrés par sa faute. A savoir que je me retrouve dans la rue avec mes enfants dispersés et sans compter l'argent en moins. Dans la nécessité et l'urgence j'étais suspendue à ses lèvres. Tout ceci en vain. J'ai été escroquée.
En plus de mes problèmes de logement tout ceci a affecté sérieusement les études de mes enfants qui sont à l'université. Cette homme a abusé de ma faiblesse étant une femme veuve. Après avoir été auditionné par l'inspecteur de police de Laeken Mr Thierry Balsat a bien sûr nié les faits mais malheureusement pour lui, j'ai gardé toutes les traces de nos conversatons par sms qui confirment bien ma version.
Alors s'il vous plait, si comme moi, vous avez été vers cette personne Mr Thierry Balsat et que vous vous êtes fait escroqué, je vous prie de prendre contact avec moi car j'ai entamé une procédure et j'estime que ceci ne peut pas durer.
S'il vous plait faites partager un maximum.


Hassan Mouhssin (candidat FDF Défi aux communales 2012 et régionales 2014)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire